Une fi­nale de tren­te­naires

La Montagne (Vichy) - - Sports L'actu Nationale -

Ra­fael Na­dal et Stan Wa­wrin­ka s’af­fron­te­ront de­main à Ro­land-Gar­ros dans une fi­nale de tren­te­naires, où le Suisse es­saie­ra de ré­pondre par une « se­gun­da » à la tentative de « de­ci­ma » du roi de la terre bat­tue.

À32 ans, le Vau­dois, vain­queur en 2015, se­ra le fi­na­liste le plus vieux de­puis Ni­ki Pi­lic en 1973. Mais face au Ma­jor­quin, âgé de 31 ans et ti­tré pour la neu­vième fois en 2014 sur la terre bat­tue pa­ri­sienne, l’ex­pé­rience ne se­ra évi­dem­ment pas un ar­gu­ment.

Na­dal s’est qua­li­fié en don­nant une le­çon en trois sets 6­3, 6­4, 6­0 et à peine plus de deux heures au jeune Au­tri­chien Dominic Thiem, le seul joueur qui l’avait bat­tu cette sai­son sur terre bat­tue. La pre­mière de­mi­fi­nale a au contraire été un ma­ra­thon (4 h 34 min) rem­por­té par Wa­wrin­ka contre le n° 1 mon­dial, le Bri­tan­nique An­dy Murray, en cinq sets 6­7 (6/8), 6­3, 5­7, 7­6 (7/3), 6­1.

De­main, l’Es­pa­gnol se­ra le grand fa­vo­ri, à cause de son bi­lan face au Suisse (15 à 3) et de l’im­pres­sion tou­jours plus forte qu’il laisse à chaque tour. En six matchs, il n’a per­du que 29 jeux.

Mais Wa­wrin­ka pour­ra s’ap­puyer sur son bi­lan im­pec­cable en fi­nales de DUEL. Même si l’avan­tage va à Na­dal, Wa­wrin­ka pour­rait créer la sur­prise.

Grand Che­lem : trois ga­gnées sur trois à l’Open d’Aus­tra­lie en 2014, à Ro­land­Gar­ros en 2015 et à l’US Open en 2016. A Mel­bourne, c’est contre Na­dal

(diminué par une bles­sure au dos) qu’il avait rem­por­té son pre­mier tro­phée ma­jeur.

« Avec Ra­fa, ce match n’a rien chan­gé. Il reste un monstre. Il est pra­ti­que­ment in­jouable à Ro­landGar­ros. Ce­la va être dif­fi­cile. Mais sur une fi­nale tout peut ar­ri­ver », a dit le Suisse, 3e mon­dial.

Le Ma­jor­quin a ra­pi­de­ment amor­ti le choc at­ten­du avec Thiem, 7e mon­dial. L’Au­tri­chien, âgé de 23 ans, était le seul à l’avoir bat­tu cette sai­son sur terre bat­tue (en quarts de fi­nale de Rome, il y a trois se­maines). Et mer­cre­di il avait pu­ni le te­nant du titre, No­vak Djo­ko­vic, en trois sets.

Mais si Na­dal n’est pour l’ins­tant que n° 4 à l’ATP, il est bien re­de­ve­nu le n° 1 sur la sur­face ocre. Son bi­lan face à Thiem cette sai­son était po­si­tif avec ses deux suc­cès en deux sets en fi­nale de Bar­ce­lone et de Ma­drid. Si Thiem a brea­ké dès le pre­mier jeu du match, le sus­pense s’est as­sez vite dé­gon­flé.

Entre Murray et Wa­wrin­ka, « re­make » de la de­mi­fi­nale de l’an pas­sé ga­gnée par l’Écos­sais, l’op­po­si­tion de style a été ca­ri­ca­tu­rale et le dé­noue­ment long­temps in­cer­tain. Le n° 1 mon­dial a ra­me­né un nombre in­croyable de balles et c’est le Suisse qui a fait presque tous les points ga­gnants (87) et toutes les fautes (77). Le ra­tio de­vra être plus im­por­tant pour in­quié­ter Na­dal. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.