Dé­jà de­main

La Montagne (Vichy) - - Elections Legislatives - BER­NARD STÉPHAN ber­nard.ste­phan@cen­tre­france.com

Fi­na­le­ment, à la veille de ce pre­mier tour des lé­gis­la­tives cha­cun pense à l’après. Les jeux sont faits pour deux rai­sons. Pre­miè­re­ment, ces lé­gis­la­tives ne sont qu’une for­ma­li­té puis­qu’elles ont été ain­si vou­lues lorsque le quin­quen­nat a été ins­tau­ré et lorsque de concert, Jacques Chi­rac et Lio­nel Jos­pin ont in­ver­sé le ca­len­drier élec­to­ral pour que les lé­gis­la­tives viennent va­li­der la ma­jo­ri­té pré­si­den­tielle et ain­si écar­ter toute ten­ta­tion de co­ha­bi­ta­tion. Deuxiè­me­ment, le fait pré­si­den­tiel donne qua­si­ment au­to­ma­ti­que­ment une ma­jo­ri­té par­le­men­taire au pré­sident juste élu.

Une ques­tion ta­raude de­puis quelques jours le vieux monde po­li­tique : com­ment une telle chambre « in­trou­vable » per­met­tra­t­elle de gou­ver­ner se­rei­ne­ment ? Em­ma­nuel Ma­cron n’au­ra ja­mais au­tant de pou­voirs que Fran­çois Hol­lande en 2012. Ce der­nier avait la ma­jo­ri­té à l’As­sem­blée na­tio­nale, au Sé­nat, dans les grandes villes, dans les dé­par­te­ments et 22 ré­gions sur 23. Le gou­ver­ne­ment n’est donc pas tant dans la forme de la ma­jo­ri­té que dans ce qu’il en fait.

La plus grande dif­fi­cul­té, dans le cas d’une fu­ture ma­jo­ri­té plé­tho­rique, ré­side dans sa ca­pa­ci­té à conju­guer du­ra­ble­ment sa fraî­cheur et une cer­taine ex­per­tise. Car si on consi­dère que la ma­jo­ri­té des dé­pu­tés va ve­nir de la so­cié­té ci­vile, dès qu’on est élu on quitte cette so­cié­té pa­rée de toutes les ver­tus pour en­trer dans le monde po­li­tique pa­ré de tous les dé­fauts. Mais qu’on ne s’y trompe pas, la fonc­tion de dé­pu­té, même si ce n’est pas un mé­tier, né­ces­site quelques com­pé­tences.

Avec ce sep­tième tour de scru­tin (si on compte les deux pri­maires) les élec­teurs se­ron­tils au ren­dez­vous ? La Ve Ré­pu­blique a fait trop sou­vent de l’As­sem­blée une chambre d’en­re­gis­tre­ment, il n’est pas cer­tain qu’Em­ma­nuel Ma­cron lui pro­mette un autre des­tin. Mais les élec­teurs sont face à une si­tua­tion in­édite, la dé­com­po­si­tion du sys­tème par­ti­san clas­sique : le Front na­tio­nal est en pleine dés­illu­sion, la gauche est un « grand ca­davre à la ren­verse », la France In­sou­mise a per­du de sa su­perbe, la droite LR est en mor­ceaux. Quelle est l’is­sue ? Re­cons­truire un pay­sage po­li­tique. Et ça com­mence de­main.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.