Des pla­nètes tou­jours ali­gnées

La Montagne (Vichy) - - Tendances Bourse - Fran­çois Mon­nier

Nous avons vé­cu cette se­maine des évé­ne­ments qui, en d’autres temps, au­raient dé­clen­ché de fortes ré­ac­tions en Bourse. À la dif­fé­rence du ré­fé­ren­dum sur le Brexit, les élec­tions lé­gis­la­tives bri­tan­niques se sont dé­rou­lées dans l’in­dif­fé­rence des in­ves­tis­seurs. Même l’échec de The­re­sa May a lais­sé de marbre les mar­chés ven­dre­di. De l’autre cô­té de l’At­lan­tique, Do­nald Trump de­vient un pré­sident im­puis­sant aux yeux des in­ves­tis­seurs. Moins d’une se­maine après sa dé­ci­sion de sor­tir de l’ac­cord de Pa­ris sur le cli­mat, près de 1.000 pa­trons et grands in­ves­tis­seurs amé­ri­cains ont dé­ci­dé d’igno­rer l’avis de leur pré­sident. Cer­tains sont sin­cè­re­ment sen­sibles au cli­mat mais ils dis­posent aus­si de gaz de schiste en grande quan­ti­té, moins émet­teur de CO2 et plus ren­table que le char­bon. En­fin l’au­di­tion, jeu­di, de l’ex-pa­tron du FBI li­mo­gé par Do­nald Trump, n’a guère in­quié­té les mar­chés. L’ac­tua­li­té était aus­si fi­nan­cière. Le monde ban­caire a connu une nou­velle crise qui au­rait pu de­ve­nir sys­té­mique. La sixième banque es­pa­gnole, Ban­co Po­pu­lar, a échap­pé de jus­tesse à la faillite, re­prise mar­di pour un eu­ro sym­bo­lique par sa com­pa­triote San­tan­der, sans que les autres va­leurs ban­caires eu­ro­péennes n’ont soient af­fec­tées. Res­tons at­ten­tifs, tou­te­fois. La Bourse a un grand ren­dez-vous le 14 juin avec la Réserve fé­dé­rale, qui de­vrait à nou­veau re­le­ver ses taux d’in­té­rêt, un geste bien an­ti­ci­pé. Même en cher­chant bien, il est dif­fi­cile de trou­ver dans l’im­mé­diat de vrais su­jets d’in­quié­tude. Dé­ci­dé­ment, l’ali­gne­ment de pla­nètes est fa­vo­rable.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.