Les Bleus se gâchent la fête

La Montagne (Vichy) - - Sports L'actu Nationale -

Les Bleus avaient tout pour pas­ser de bonnes va­cances... Mais la bourde de Llo­ris et la dé­faite en Suède ven­dre­di (2-1) ont je­té un froid sur la sai­son 20162017 de l’équipe de France, qui n’a plus son des­tin en mains.

«Le nul n’était pas le score idéal mais ç’au­rait quand même été un bon point, ça nous au­rait per­mis de lais­ser la Suède der­rière nous. Il va fal­loir cra­va­cher en­core plus dur pour at­teindre notre ob­jec­tif », a ré­su­mé Di­dier Des­champs à l’is­sue du pre­mier re­vers fran­çais dans ces éli­mi­na­toires.

L’erreur de re­lance de Llo­ris, qui a per­mis aux Sué­dois de s’im­po­ser sur le fil, a re­lé­gué les Bleus à la deuxième place du groupe, de­van­cés par leurs ad­ver­saires du jour à la dif­fé­rence de buts. Un ca­mou­flet en soi pour les vice­cham­pions d’Eu­rope.

Ca­len­drier fa­vo­rable

Au­pa­ra­vant, le seul ac­croc avait été un 0­0 au Be­la­rus en tout dé­but de par­cours, avant quatre vic­toires: aux Pays­Bas (1­0), contre la Suède au Stade de France (2­1) et face aux

na­tions moins hup­pées (4­1 contre la Bul­ga­rie et 3­1 au Luxem­bourg).

Sur leurs quatre der­niers matchs au pro­gramme, les Bleus en ont trois à do­mi­cile (Pays­Bas, Luxem­bourg, Be­la­rus) et un seul à l’ex­té­rieur, en Bul­ga­rie. Un pays qui ra­vive for­cé­ment les sou­ve­nirs de 1993 et de l’in­croyable non qua­li­fi­ca­tion pour le Mondial 1994, après la dé­faite in ex­tre­mis (2­1) au Parc des Princes.

Mais ce ca­len­drier est fa­vo­rable par rap­port à ceux des ri­vaux : la Suède doit né­go­cier trois dé­pla­ce­ments et les Pays­Bas ont dé­jà af­fron­té deux fois la lan­terne rouge luxem­bour­geoise.

Seuls les la­té­raux ont chan­gé dans l’équipe­type de­puis l’Eu­ro, avec l’ins­tal­la­tion de Si­di­bé et Men­dy (qui semble avoir dou­blé Kur­za­wa). Si­non, Des­champs s’ap­puie tou­jours sur son 4­4­2 bâ­ti au cours de l’Eu­ro et une os­sa­ture com­pre­nant le ca­pi­taine Llo­ris, la dé­fense cen­trale Va­rane­Kos­ciel­ny (voire Um­ti­ti en cas de pé­pin), la paire de ré­cu­pé­ra­teurs Pog­ba­Ma­tui­di (avec Kan­té en ti­tu­laire bis) et le lea­der d’at­taque Griez­mann en sou­tien de l’avant­centre Gi­roud.

Griez­mann connaît un après­Eu­ro dé­li­cat en Bleu, alors que Gi­roud as­sume son rôle de fi­nis­seur ef­fi­cace (8e meilleur bu­teur de l’his­toire des Bleus). Pog­ba, lui, a fait ga­gner les Bleus aux PaysBas, d’une frappe lourde dans un match per­son­nel­le­ment abou­ti, et ne sus­cite plus vrai­ment de dé­bat, même s’il semble can­ton­né aux tâches dé­fen­sives. Les mi­lieux ex­cen­trés Payet et Sis­so­ko sont plus ir­ré­gu­liers.

Les Bleus ont aus­si connu un bel af­flux de sang neuf, in­car­né par Mbap­pé et Dem­bé­lé (20 et 18 ans), au­teurs d’une sai­son ex­cep­tion­nelle à Dort­mund et Mo­na­co. S’ils n’ont pas en­core confir­mé en équipe na­tio­nale, l’ave­nir proche leur ap­par­tient, à moins qu’ils ne flanchent comme Mar­tial et Co­man avant eux. ■

DÉ­FENSE. De­vant Llo­ris, Va­rane et Kos­ciel­ny semblent main­te­nant ins­tal­lés.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.