Pe­dro­sa est là, pas les Ya­ma­ha Ha­mil­ton égale Sen­na et peut se re­lan­cer

La Montagne (Vichy) - - Sports L'actu Nationale -

L’Es­pagne réus­sit dé­ci­dé­ment à Da­ni Pe­dro­sa, contrai­re­ment aux Ya­ma­ha... Le pi­lote Hon­da s’est of­fert hier sa deuxième pole po­si­tion cette sai­son, pour ten­ter au Grand Prix de Ca­ta­logne un re­make du GP d’Es­pagne, dé­but mai, où il s’était im­po­sé en s’élan­çant en pointe.

Pour les « Yam » officielles de son com­pa­triote Ma­ve­rick Vi­nales, en tête au cham­pion­nat du monde, et de l’Ita­lien Va­len­ti­no Ros­si, en­core conva­les­cent après une chute de mo­to­cross voi­là deux se­maines, il n’y a par contre pas de quoi se ré­jouir.

En re­trait dès les pre­miers tours ven­dre­di, les deux pi­lotes, qui comptent par­mi les fa­vo­ris pour le titre, n’ont pu faire mieux que 9e et 13e des qualifications. Comme le Fran­çais Jo­hann Zar­co (Ya­ma­ha Tech3), 14e.

Outre le Ca­ta­lan, la jour­née a été par­ti­cu­liè­re­ment fa­vo­rable aux Es­pa­gnols, qui oc­cu­pe­ront cinq des six pre­mières places sur la grille au­jourd’hui.

Seul l’Ita­lien Da­ni­lo Pe­truc­ci (Du­ca­ti Pra­mac), l’un des hommes en forme du mo­ment après un po­dium en Ita­lie la se­maine der­nière, est par­ve­nu à s’in­ter­ca­ler à la 3e place, entre Jorge Lo­ren­zo (Du­ca­ti) et Marc Mar­quez (Hon­da). Autre per­dant des « qua­lifs », le « roo­kie » Zar­co, qui a si­gné son pre­mier po­dium dans la ca­té­go­rie reine après cinq courses seule­ment, au GP de France fin mai, n’est pas par­ve­nu à s’ex­traire de re­pê­chages très denses (avec no­tam­ment Ros­si, Vi­nales et son co­équi­pier al­le­mand Jo­nas Fol­ger).

Une chute ­fait rare pour lui­ lors des es­sais libres 3, a quelque peu ébran­lé sa confiance, a­t­il ad­mis, mais ce­lui­ci ne doute pas de « pou­voir conclure po­si­ti­ve­ment le week­end ».

Dans les ca­té­go­ries in­fé­rieures, deux autres Ibé­riques ont dé­cro­ché la pole : Alex Mar­quez (Ka­lex), pe­tit frère de Marc, en Mo­to2et Jorge Mar­tin (Hon­da) en Mo­to3. ■

➔ Pro­gramme. 10 h 45 : dé­part des Mo­to3 ; 12 heures : dé­part des Mo­to2 ; 13 h 25 : dé­part des Mo­toGP. Le Bri­tan­nique Le­wis Ha­mil­ton (Mer­cedes) a éga­lé son idole d’en­fance, le Bré­si­lien Ayr­ton Sen­na, en dé­cro­chant hier la 65e pole po­si­tion de sa car­rière au Grand Prix du Canada, au terme d’une belle lutte avec l’Al­le­mand Se­bas­tian Vet­tel (Fer­ra­ri).

Et le triple cham­pion du monde (2008, 2014 et 2015) l’a fait avec la ma­nière car il a si­gné le meilleur tour ab­so­lu du cir­cuit Gilles­Ville­neuve, en 1’11 et 459/1000e, trois dixièmes de­vant Vet­tel.

Dé­sor­mais seul l’Al­le­mand Mi­chael Schu­ma­cher a fait mieux que lui avec 68 po­si­tions de pointe, un ob­jec­tif à por­tée de vue dès cette sai­son pour Ha­mil­ton.

Mais c’est bien la ré­fé­rence de Sen­na, son mo­dèle, qui avait le plus d’im­por­tance dans son es­prit.

A l’is­sue des qualifications, le Bri­tan­nique n’a ain­si pu conte­nir quelques larmes au mo­ment de se voir re­mettre un casque por­té en course par le pi­lote dé­cé­dé en 1994 à Imo­la, que la fa­mille du Bré­si­lien lui a of­fert. HA­MIL­TON. Ta­pis rouge pour le Bri­tan­nique qui par­ti­ra en pole po­si­tion, ce soir, à Mon­tréal. Ha­mil­ton (G.-B./Mer­cedes), Vet­tel (All./Fer­ra­ri) Bot­tas (Fin./Mer­cedes), Räikkö­nen (Fin./Fer­ra­ri) Vers­tap­pen (P.-B./Red Bull-TAG Heuer), Ric­ciar­do (Aus./Red BullTAG Heuer) Mas­sa (Bré./Williams-Mer­cedes), Pé­rez (Mex./Force In­dia-Mer­cedes) Ocon (Fra./Force In­dia-Mer­cedes), Hül­ken­berg (All./Re­nault) Kvyat (Rus./To­ro Ros­so-Re­nault), Alon­so (Esp./McLa­ren-Hon­da) Sainz Jr (Esp./To­ro Ros­so-Re­nault), Gros­jean (Fra./Haas-Fer­ra­ri) Pal­mer (G.-B./Re­nault), Van­doorne (Bel./McLa­ren-Hon­da) Stroll (Can./Williams-Mer­cedes), Ma­gnus­sen (Dan.Haas-Fer­ra­ri)

Erics­son (Suè./Sau­ber-Fer­ra­ri), Wehr­lein (All./Sau­ber-Fer­ra­ri)

« Ayr­ton, c’est ce­lui qui m’a ins­pi­ré pour de­ve­nir ce que je suis au­jourd’hui », a confié Ha­mil­ton.

Sou­vent mo­qué pour son cô­té bling­bling, peu ai­mable et égo­cen­trique, l’an­cien en­fant pro­dige du kart est aus­si et sur­tout ani­mé par l’idée de lais­ser une trace ma­jeure dans le livre des re­cords de la For­mule 1.

« Si de­main de­vait être ma der­nière course, je se­rais pour tou­jours dans l’his­toire de mon sport, et c’est for­mi­dable », a­t­il d’ailleurs as­su­ré.

En ce qui concerne le pré­sent, Mer­cedes semble bien avoir ca­ché son jeu lors des trois séances d’es­sais libres, glo­ba­le­ment do­mi­nées par Fer­ra­ri.

« Nous avons ap­pris de nos er­reurs des pré­cé­dentes courses et je suis re­de­vable au­jourd’hui à toute l’équipe qui a tra­vaillé dur dans notre usine », a ex­pli­qué Ha­mil­ton, qui reste sur une dé­ce­vante sep­tième place à Mo­na­co.

Il a ab­so­lu­ment be­soin d’un suc­cès ce week­end à Mon­tréal pour ne pas lais­ser s’échap­per Vet­tel au clas­se­ment. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.