Plai­doyer pour l’agri­cul­ture bio

La Montagne (Vichy) - - Allier Actualité - Florent Ley­bros

Le Mo­def 03 et la FDJA 03 or­ga­ni­saient sa­me­di la fête de l’agri­cul­ture et de la ru­ra­li­té à Mont­ma­rault. Sur l’in­vi­ta­tion de l’Ate­lier, Marc Du­fu­mier, agro­nome et en­sei­gnant-cher­cheur, ani­mait un dé­bat sur le thème : Com­ment nour­rir bien et du­ra­ble­ment la pla­nète. ■ Quelles sont vos pistes de ré­ponses pour nour­rir sai­ne­ment et du­ra­ble­ment la pla­nète ? Il faut uti­li­ser l’éner­gie so­laire de ma­nière in­ten­sive pour pro­duire l’éner­gie ali­men­taire. La cou­ver­ture vé­gé­tale doit être la plus to­tale pos­sible. On doit aus­si uti­li­ser des lé­gu­mi­neuses, et les voies bio­lo­giques pour fa­bri­quer des pro­téines. Cô­té ir­ri­ga­tion, toute l’eau doit être em­ma­ga­si­née dans les sols. Il nous faut donc avoir re­cours à une agri­cul­ture bio­lo­gique in­ten­sive.

« Mettre en place une nou­velle PAC »

■ Est-ce que ces tech­niques et men­ta­li­tés sont ac­quises chez les agri­cul­teurs et consom­ma­teurs ? Il y a en­core CONFÉ­RENCE. « Il faut op­ter pour une nourriture plus res­pec­tueuse ».

du bou­lot, no­tam­ment chez les grands cé­réa­liers. Mais du cô­té des pe­tits éle­veurs ou ma­raî­chers, c’est plei­ne­ment ac­quis. Le consom­ma­teur, lui, doit ache­ter en cir­cuits courts, dans des bou­tiques pay­sannes ou sur les mar­chés. S’il va en grandes sur­faces, il doit alors choi­sir des pro­duits avec un la­bel bio. Il faut op­ter pour une nourriture plus

res­pec­tueuse. Il y a ur­gence pour la san­té du consom­ma­teur, des agri­cul­teurs et de la bio­di­ver­si­té. ■ Com­ment rendre les agri­cul­teurs plus com­pé­ti­tifs pour y par­ve­nir ? Les pay­sans mé­ritent mieux que de vivre sous les aides et être can­ton­nés à des rôles de men­diants. Il faut mettre en place une nou­velle PAC, qui ne fasse plus la

course à l’agran­dis­se­ment, mais qui ré­mu­nère cor­rec­te­ment les agri­cul­teurs sur la qua­li­té de leurs pro­duits, et l’in­té­rêt gé­né­ral qu’ils portent. Le bon pro­duit bio pour­ra alors être ven­du moins cher. ■ Êtes-vous quand même op­ti­miste ? Tech­ni­que­ment oui, mais po­li­ti­que­ment par contre, tout reste à faire. ■

PHOTO CÉ­CILE CHAM­PA­GNAT

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.