Con­nec­ter pas­sé, pré­sent et fu­tur

La Montagne (Vichy) - - Jeux -

Le 41e Festival d’An­ne­cy dé­marre au­jourd’hui avec l’am­bi­tion de con­nec­ter pas­sé, pré­sent et fu­tur du cinéma d’ani­ma­tion jus­qu’au 17 juin.

La prin­ci­pale at­trac­tion pour­rait en ef­fet se vivre en marge du grand écran, un casque vis­sé sur la tête : le pu­blic pour­ra tes­ter dix pro­jets de courts mé­trages ou de clips conçus au moyen de cette tech­no­lo­gie. Cô­té films, la pro­gram­ma­tion 2017 tourne au­tour de l’in­time et du so­cial, ex­plo­rant des thèmes comme la so­li­tude ou la sexua­li­té ; les mi­grants ou la jeu­nesse.

Un seul Fran­çais en course

La course au Cris­tal a chan­gé de phy­sio­no­mie après le re­fus des au­to­ri­tés chi­noises d’ac­cor­der une au­to­ri­sa­tion de sor­tie à Have a nice day, de Liu Jian, qui a contraint les or­ga­ni­sa­teurs à le dé­pro­gram­mer. Le film moque l’ob­ses­sion pour l’ar­gent de la so­cié­té chi­noise. La Chine pour­ra tou­jours comp­ter sur Big fish & Be­go­nia, de Xuan Liang et Chun Zhang, qui dé­barquent à CÉ­LINE SCIAMMA. La ci­néaste pré­side le ju­ry des longs mé­trages.

An­ne­cy pré­cé­dés d’une très belle ré­pu­ta­tion tech­nique et d’un gros suc­cès pu­blic. Ins­pi­ré de contes tra­di­tion­nels et my­tho­lo­giques, le film ra­conte l’his­toire de Chun, une ado­les­cente d’une autre pla­nète en­voyée sur Terre à ses 16 ans pour pro­cé­der à un ri­tuel de pas­sage à l’âge adulte.

La Po­lo­naise Do­ro­ta Ko­bie­la et le Bri­tan­nique Hugh Welch­man pour­raient ti­rer leur épingle du

jeu avec La Pas­sion Van Gogh, oeuvre très at­ten­due pour sa gra­phie ori­gi­nale, ba­sée sur quelque 120 pein­tures et 800 lettres ma­nus­crites de l’ar­tiste. L’autre sur­prise pour­rait ve­nir d’Al­le­magne avec Té­hé­ran ta­bou, film du réa­li­sa­teur ger­ma­no­ira­nien Ali Soo­zan­deh, qui narre le com­bat de trois femmes et d’un jeune mu­si­cien pour s’éman­ci­per des ta­bous de la so­cié­té ira­nienne.

Tou­jours en com­pé­ti­tion, les maigres es­poirs fran­çais re­po­se­ront cette an­née sur les épaules d’Ar­thur de Pins et d’Alexis Du­cord, qui pré­sen­te­ront Zom­billé­nium en ou­ver­ture après un pas­sage en mai par la sé­lec­tion of­fi­cielle du Festival de Cannes. Le duo a adap­té la bande des­si­née, chro­ni­quant avec hu­mour le quo­ti­dien d’un parc d’at­trac­tions dont les em­ployés sont des zom­bies.

Comme à l’ac­cou­tu­mée, le festival ac­cor­de­ra une place de choix aux grands stu­dios avec les pro­jec­tions en avant­pre­mière de plu­sieurs longs mé­trages at­ten­dus : Moi, moche et mé­chant 3, de Pierre Cof­fin et Kyle Bal­da (Uni­ver­sal) ; Cap­tain Un­der­pants, de Da­vid So­ren (Dream­works), ou en­core Cars 3, de Brian Fee (Dis­ney).

L’édi­tion 2017 se­ra mar­quée par le re­tour sur les rives du lac d’An­ne­cy du des­si­na­teur ja­po­nais Go Na­gai. Le créa­teur de Gol­do­rak vien­dra pré­sen­ter les pre­mières images ex­clu­sives de Ma­zin­ger Z, adap­ta­tion d’un man­ga des an­nées 1970 qui avait ou­vert la voie à la nais­sance du cé­lèbre ro­bot jus­ti­cier. ■ épouse. La suite de 11 des­sins pré­pa­ra­toires pro­vient de Sil­via Ha­mil­ton, amie à qui il les confia avant son dé­part pour re­joindre l’Afrique du Nord en 1943. Sil­via Ha­mil­ton les conser­va jus­qu’en 1976, an­née où ils prirent place dans une col­lec­tion du sud­ouest de la France jus­qu’à ce jour. Tous ces des­sins sont lé­gen­dés par Saint­Exu­pé­ry et neuf d’entre eux sont nu­mé­ro­tés. L’en­semble est es­ti­mé entre 80.000 et 100.000 €.

Art­cu­rial met aus­si en vente plu­sieurs lettres de Saint­Exu­pé­ry dont une des deux der­nières lettres connues de l’écri­vain­pi­lote, écrite la veille de sa mort à son ami Pierre Dal­loz. ■

PHOTO AFP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.