Le FN reste haut mais perd plu­sieurs mil­liers de voix

La Montagne (Vichy) - - Elections Legislatives - Mat­thieu Per­ri­naud

Partout, le même constat. Le Front na­tio­nal, s’il at­teint ou dé­passe 10 % dans chaque cir­cons­crip­tion, n’a pas su sur­fer sur la dy­na­mique de la pré­si­den­tielle, et perd des voix par rap­port aux lé­gis­la­tives de 2012. ■ Cir­cons­crip­tion de Mou­lins. En 2012, Yves Le­cricq avait pla­cé le cur­seur fron­tiste à 9,7 %, pour 5.307 voix. Dimanche, Mi­chèle Ciuch a fait mieux en termes de pour­cen­tage, mais pas de bul­le­tins, abs­ten­tion oblige.

La can­di­date a per­du 601 suf­frages dans la bataille, et 10.612 voix par rap­port au pre­mier tour de la pré­si­den­tielle. Elle ter­mine qua­trième. ■ Cir­cons­crip­tion de Mont­lu­çon. 4.145 voix pour Éli­sa­beth Ca­mus, dimanche. 10 %. Là en­core, la can­di­date a lais­sé 1.036 bul­le­tins en route de­puis le score de Pascal Cour­ty en 2012. Cin­quième de la cir­cons­crip­tion, elle réa­lise le plus mau­vais ré­sul­tat du par­ti dans l’Al­lier, mais perd moins de voix que son ho­mo­logue de Mou­lins de­puis le pre­mier tour de la pré­si­den­tielle : 9.591. ■ Cir­cons­crip­tion de Vi­chy. C’est là que le FN réa­lise son meilleur score.

5.226 bul­le­tins, 13,3 %, et une qua­trième place pour Jean­Pierre Si­gaud. Pour­tant, le pa­tron fron­tiste de l’Al­lier n’a pas su gar­der, lui non plus, les voix at­tri­buées à son par­ti en 2012, sur le nom de Clau­dine Lo­pez. 1.189 bul­le­tins en moins, la plus grosse baisse du dé­par­te­ment.

En re­vanche, les élec­teurs FN de la cir­cons­crip­tion de Vi­chy ré­sistent mieux que les autres à l’al­té­ra­tion de la dy­na­mique de la pré­si­den­tielle, en ne per­dant « que » 8.791 voix par rap­port au 23 avril der­nier. ■

FN. Le par­ti réa­lise son meilleur score dans la cir­cons­crip­tion de Vi­chy, avec Jean-Pierre Si­gaud.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.