Les par­tis his­to­riques si­phon­nés

Gérard Cha­rasse qui rac­croche, Claude Malhuret qui adoube… Gabriel Ma­quin (LR), sem­blait avoir un bou­le­vard de­vant lui. Mais la can­di­date LREM lui a grillé la po­li­tesse. Ana­lyse du pre­mier tour sur la com­mune de Vi­chy.

La Montagne (Vichy) - - Vichy - Mat­thieu Per­ri­naud mat­thieu.per­ri­naud@cen­tre­france.com

La tête des mau­vais jours. Jus­qu’au bout, Gabriel Ma­quin (LR) a cru qu’il pour­rait jouer la digue, contre l’im­mense vague de La Ré­pu­blique en marche (LREM) ap­pe­lée à dé­fer­ler sur toutes les côtes élec­to­rales. Mais dimanche soir, le constat est sans ap­pel. Et la po­tion amère. Le pre­mier ad­joint au maire de Vi­chy se­ra au se­cond tour, dimanche pro­chain, mais il a bu la tasse, comme l’in­té­gra­li­té, ou presque, de « l’an­cien monde » po­li­tique. Sur­pas­sé, dé­pas­sé, jusque sur ses terres, par une jeune no­vice in­con­nue au ba­taillon il y a en­core une poi­gnée de se­maines.

Ad­di­tion sa­lée

Avec 2.326 voix, l’élu lo­cal en perd 1.955 à Vi­chy par rap­port au score de Claude Malhuret,

can­di­dat LR mal­heu­reux en 2012, mais en tête dans la com­mune lors de ses quatre ten­ta­tives (lire par ailleurs). Qua­si­ment la moi­tié. Pire, il n’ar­rive en tête que dans trois bu­reaux sur 17 : les 2, 10 et 17, tous à la salle des fêtes, quand le maire de Vi­chy n’en cé­dait que cinq à son ad­ver­saire PRG de l’époque, Gérard Cha­rasse.

Ailleurs, l’ad­di­tion est sa­lée. Bé­né­dicte Pey­rol, can­di­date

LREM, l’em­porte partout, lar­ge­ment, avec plus de 40 % des suf­frages dans les bu­reaux 1 (hôtel de ville), 4 (école PaulBert), 11 (salle des fêtes), 13 et 16 (école Beau­sé­jour). 3.013 voix au to­tal dans la ci­té ther­male pour la cham­pionne in­con­tes­tée de ce pre­mier tour. Aux autres can­di­dats, elle n’a lais­sé que des miettes.

Der­rière ce duo de tête, avec 11, 25 % et 924 voix, le fron­tiste

Jean­Pierre Si­gaud par­vient à mon­ter sur la troi­sième place du po­dium, même si lui aus­si fait moins bien que la can­di­date FN de 2012, Clau­dine Lo­pez, qui avait réuni 12,42 % des voix, soit 1.218 bul­le­tins.

En qua­trième po­si­tion, le PRG Jacques de Cha­bannes, maire de La­pa­lisse et suc­ces­seur dé­si­gné de Gérard Cha­rasse, n’ob­tient à Vi­chy que 8,79 % des suf­frages, pour 722 voix. En 2012, le dé­pu­ té sor­tant en dé­cro­chait 3.417. Près de 80 % de bul­le­tins éva­po­rés, un gouffre !

Au­tant de chiffres édi­fiants à pon­dé­rer, évi­dem­ment, eu égard à la faible par­ti­ci­pa­tion à ce scru­tin. 8.211 suf­frages ex­pri­més sur la ville, quand ils étaient 9.504 en 2011. Soit 52,46 % d’abs­ten­tion, dimanche contre 44,21 % cinq ans plus tôt. Avec le pom­pon pour le bu­reau 12, au centre so­cio­édu­ca­tif, qui n’en­re­gistre que 36,19 % de vo­tants. À l’in­verse, les 3 et 4 (école Paul­Bert), 9 (Lyau­tey), 10, 11, 17 (salle des fêtes), 13 et 16 (école Beau­sé­jour) comptent une par­ti­ci­pa­tion su­pé­rieure à 50 %.

Gabriel Ma­quin au­ra fort, très fort à faire, cette se­maine, pour rac­cro­cher les wa­gons de l’adhé­sion po­pu­laire. Et convaincre les Vi­chys­sois abs­ten­tion­nistes du pre­mier tour de ve­nir aux urnes. Si­non, le mou­ve­ment pour­rait en­core s’am­pli­fier dimanche pro­chain, en fa­veur de la can­di­date de La Ré­pu­blique en Marche.. ■

Ma­quin à la conquête des abs­ten­tion­nistes

PHO­TO ÉMERIC ENAUD

VIC­TO­RIEUSE. Tout sou­rire lors de son ar­ri­vée à son QG, dimanche soir, Bé­né­dicte Pey­rol (LREM) ar­rive lar­ge­ment en tête du pre­mier tour, et laisse des par­tis tra­di­tion­nels à des scores his­to­ri­que­ment bas à Vi­chy.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.