Pour vaincre le signe in­dien

La Montagne (Vichy) - - Sport -

En­fin la bonne an­née pour Stras­bourg ? Après quatre échecs consé­cu­tifs en fi­nale des play-offs de Pro A, la SIG se re­trouve une nou­velle fois à une marche d’un deuxième titre de champion de France, et de­vra pas­ser l’obs­tacle cha­lon­nais cette fois-ci.

Comme le spa­ra­drap du ca­pi­taine Had­dock dans Tin­tin, les Al­sa­ciens vou­draient bien se dé­faire de la ré­pu­ta­tion du « Pou­li­dor du bas­ket fran­çais » qui leur colle à la peau.

De­puis 2013, le titre de Pro A se joue sur une série au meilleur des cinq matchs. Et les Stras­bour­geois ont toujours at­teint la fi­nale, avec « l’avan­tage » du ter­rain après des sai­sons ré­gu­lières aux pre­mières loges (2e, 1er, 1er et 2e).

Mais Vincent Col­let, sur le banc stras­bour­geois de­puis 2011 et de retour fin oc­tobre après un bref in­ter­mède, n’a connu que la frus­tra­tion de re­gar­der de­puis le ter­rain la re­mise du tro­phée à l’équipe ad­verse : Nan­terre en 2013, Li­moges en 2014 et 2015 et Villeur­banne en 2016, la plus cruelle dés­illu­sion.

Et c’est peut­être l’an­née où l’on at­tend le moins la SIG, que le titre re­vien­dra sur les bords de l’Ill, af­fluent du Rhin qui tra­verse Stras­bourg, après le sacre de 2005.

Car la sai­son avait très mal com­men­cé du cô­té du Rhé­nus : quatre dé­faites en cinq matchs, un en­traî­neur fin­lan­dais Hen­rik Dett­mann re­mer­cié et l’ap­pel au retour de Vincent Col­let, non re­con­duit après la fi­nale 2016.

Dy­na­mique et ter­rain pour Cha­lon

« Que Stras­bourg soit en fi­nale, c’est la lo­gique. Ils ont eu un dé­part dif­fi­cile, très dif­fi­cile même. Mais de­puis le retour de Vincent Col­let, c’est une toute autre équipe. Ce n’est pas une sur­prise de voir le pre­mier ou le deuxième bud­get du cham­pion­nat en fi­nale », ex­plique l’en­traî­neur cha­lon­nais, JeanDe­nys Chou­let.

Une fa­çon de lais­ser le rôle de fa­vo­ris aux joueurs de la SIG, dont la pro­fon­deur de banc pour­rait s’avé­rer dé­ci­sive dans la quête du titre.

A y re­gar­der de plus près, Cha­lon­sur­Saône semble mar­cher sur l’eau ces dernières se­maines. Ils ont en­chaî­né 14 vic­toires de rang en Pro A avant un re­lâ­che­ment à Pa­ris­Le­val­lois pour le match 3 des de­mi­finales.

Rien de bien in­quié­tant puisque la ma­chine bour­gui­gnonne est re­par­tie de plus belle pour une deuxième fi­nale après le sacre his­to­rique de 2012 (tri­plé Coupe/Cham­pion­nat/Lea­ders Cup).

Le coach dis­pose dans son ef­fec­tif d’un trident ma­gique avec le pi­vot fran­çais Mous­ta­pha Fall, l’ai­lier fort amé­ri­cain Ca­me­ron Clark et le me­neur amé­ri­cain John Ro­ber­son, qui a per­mis de tra­ver­ser les play­offs en to­tale maî­trise.

Cha­lon, qui re­ce­vra les deux pre­mières manches dès ce soir (20 h 30) et l’éven­tuel match dé­ci­sif, au­ra à l’es­prit les deux quarts de fi­nale ser­rés perdus contre les Al­sa­ciens en 2014 et 2015.

« C’est ou­blié pour moi, de­puis très long­temps », ex­plique Chou­let. Les comp­teurs seront re­mis à zé­ro à par­tir de ce soir, avec des effectifs chan­gés. Pour une nou­velle page de l’his­toire du bas­ket fran­çais. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.