Un élu ra­ciste sur le point de faire écla­ter la coa­li­tion

La Montagne (Vichy) - - France & Monde -

La coa­li­tion au pou­voir en Fin­lande était au bord de l’écla­te­ment hier, après l’élec­tion à la pré­si­dence du par­ti de droite an­ti-im­mi­gra­tion (Les Vrais Fin­lan­dais), membre du gou­ver­ne­ment, d’un homme condam­né pour des pro­pos ra­cistes.

Le Pre­mier mi­nistre cen­triste Ju­ha Si­pilä, qui di­rige cet exé­cu­tif réunis­sant le centre, les conser­va­teurs et les Vrais Fin­lan­dais, a an­non­cé qu’il sou­hai­tait la fin de ce gou­ver­ne­ment, en place de­puis mai 2015. Il n’a pas pré­ci­sé quand, mais ce de­vrait être au­jourd’hui au plus tôt.

Dans la ma­ti­née, le Pre­mier mi­nistre avait re­çu l’homme qui est à l’ori­gine de la rup­ture de l’en­tente (plus ou moins cor­diale) entre les par­te­naires de la coa­li­tion : Jus­si Hal­la­aho, 46 ans, qui a triom­phé sa­me­di lors du congrès de son par­ti en dé­fen­dant une ligne ra­di­ca­le­ment an­ti­im­mi­gra­tion et an­ti­eu­ro­péenne.

L’en­tre­vue a confir­mé ce que les deux hommes sa­vaient dé­jà. Ils ne peuvent pas s’en­tendre, sur­tout sur les ques­tions que le nou­veau pré­sident des Vrais Fin­lan­dais consi­dère com­ me es­sen­tielles.

« La di­gni­té hu­maine, que nul ne peut nier, est le fon­de­ment de la dé­mo­cra­tie à l’oc­ci­den­tale », a no­tam­ment lan­cé le mi­nistre des Fi­nances, Pet­te­ri Or­po, également pré­sident du par­ti conser­va­teur.

La pro­chaine étape doit être d’en­té­ri­ner la dé­mis­sion du gou­ver­ne­ment, puis d’en­ta­mer des dis­cus­sions avec de possibles nou­veaux par­te­naires, pro­ba­ble­ment des par­tis fa­vo­rables tout comme eux à l’Union eu­ro­péenne. Ain­si, Jus­si Hal­la­aho de­vrait ob­te­nir très ra­pi­de­ment ce qu’il sou­hai­tait : re­tour­ner dans l’opposition. ■

PHO­TO AFP

HAL­LA-AHO. « Po­pu­liste » pour cer­tains, « ex­tré­miste » pour d’autres.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.