Au moins 12 morts dans la tour en feu

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Ac­tua­li­tés -

L’incendie qui a ra­va­gé, dans la nuit de mar­di à hier, une tour de lo­ge­ments so­ciaux à Londres a fait au moins 12 morts. La co­lère monte par­mi les ré­si­dents.

Des 78 per­sonnes hos­pi­ta­li­sées, 18 étaient hier soir dans un état cri­tique, et de nom­breuses per­sonnes res­taient por­tées dis­pa­rues, lais­sant craindre un bi­lan beau­coup plus lourd. « Une opé­ra­tion de re­cherche com­plexe sur plu­sieurs jours » s’en­gage dé­sor­mais, se­lon Stuart Cun­dy, com­man­dant à la Me­tro­po­li­tan Po­lice, qui ne s’at­ten­dait pas à trou­ver d’autres sur­vi­vants.

« J’ai en­ten­du crier de par­tout et vu des gens sau­ter de leur fe­nêtre. La tour était com­plè­te­ment en feu. C’était l’hor­reur », a ra­con­té Kha­de­jah Miller, qui ha­bite un im­meuble voi­sin et a été éva­cuée par pré­cau­tion. D’autres té­moins ont vu des pa­rents je­ter leurs en­fants par la fe­nêtre pour ten­ter, dans un geste déses­pé­ré, de les sau­ver du bra­sier qui ra­va­geait cette tour com­por­tant 120 ap­par­te­ments sur 24 étages, près du quar­tier

chic de Not­ting Hill, dans l’ouest de Londres.

La fa­çade de la tour Gren­fell, da­tant de 1974, était presque com­plè­te­ment cal­ci­née hier après­mi­di. Alors que quelques flammes étaient en­core vi­sibles à la mi­jour­née, la chef des pom­piers de Londres, Da­ny Cotton, qui a re­con­nu n’avoir « ja­mais vu quelque chose d’une telle en­ver­gure », a écar­té la pos­si­bi­li­té d’un ef­fon­dre­ment de l’im­meuble. Des in­gé­nieurs ins­pec­ taient la struc­ture.

L’ori­gine du si­nistre res­tait in­con­nue hier soir, mais la co­lère mon­tait par­mi les ré­si­dents qui poin­taient des dé­faillances à ré­pé­ti­tion. « 90 % des ré­si­dents ont si­gné une pé­ti­tion fin 2015 se plai­gnant de la mau­vaise ges­tion de l’en­tre­prise res­pon­sable de la main­te­nance de l’im­meuble », a sou­li­gné Da­vid Col­lins, pré­sident de l’as­so­cia­tion des ré­si­dents de la tour jus­qu’en oc­tobre der­nier.

« J’ai en­ten­du que cer­taines alarmes incendie n’ont pas fonc­tion­né, ça ne m’étonne pas. Je suis sous le choc, ef­fon­dré, mais pas sur­pris », a­t­il ajou­té. Da­vid Col­lins a éga­le­ment poin­té la res­pon­sa­bi­li­té de la mu­ni­ci­pa­li­té du quar­tier de Ken­sing­ton et Chel­sea, af­fir­mant qu’une en­quête in­dé­pen­dante lui avait été, en vain, de­man­dée par l’as­so­cia­tion.

« Au cou­rant »

Des do­cu­ments en ligne da­tant d’un an en­vi­ron montrent qu’un col­lec­tif de ré­si­dents s’était plaint à plu­sieurs re­prises de l’état de l’im­meuble et des risques d’incendie po­ten­tiels, en évo­quant no­tam­ment des pro­blèmes d’éclai­rage et de sor­tie de se­cours.

L’or­ga­nisme pu­blic KCTMO (Ken­sing­ton & Chel­sea Ten­nant Ma­na­ge­ment Or­ga­ni­sa­tion), ges­tion­naire de la tour, a re­con­nu dans un com­mu­ni­qué « être au cou­rant des pré­oc­cu­pa­tions sou­le­vées de longue date par des ré­si­dents ». « Il est trop tôt pour spé­cu­ler sur les causes de l’incendie », a­t­il ajou­té. ■

PHO­TO AFP

FLAMMES. L’incendie s’est dé­cla­ré dans la nuit de mar­di à mer­cre­di.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.