Si près et si loin de l’Amé­rique de Trump

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Ac­tua­li­tés - Pa­trice Cam­po

Bien loin des po­si­tions du pré­sident amé­ri­cain, le fo­rum Mo­vinOn or­ga­ni­sé par Mi­che­lin main­tient le cap de la lutte contre le ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique. Qui plus est à Mon­tréal, ci­té exem­plaire en la ma­tière.

ÀMon­tréal, la fron­tière amé­ri­caine se trouve à soixante ki­lo­mètres seule­ment. Mais l’Amé­rique de Do­nald Trump est bien loin. Qui plus est dans les al­lées de l’Ar­se­nal, cet an­cien chan­tier na­val trans­for­mé en lieu d’ex­po­si­tion, qui abrite jus­qu’à au­jourd’hui Mo­vinOn, le fo­rum mon­dial de la mo­bi­li­té de de­main or­ga­ni­sé par Mi­che­lin.

« On ne bâ­tit pas des murs mais des ponts »

« Ici, on croit que le chan­ge­ment cli­ma­tique existe bel et bien », a mar­te­lé le maire de la ville, De­nis Co­derre, lors de l’inau­gu­ra­tion avant d’ajou­ter, pa­ra­phra­sant Isaac New­ton : « Ici, on ne bâ­tit pas des murs mais des ponts ».

Le tout sans nom­mer le pré­sident amé­ri­cain qui vient de dé­non­cer l’ac­cord de Pa­ris sur le cli­mat, mais en rap­pe­lant que la tran­si­tion éner­gé­tique est né­ces­saire, source de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique, à condi­tion de « re­pen­ser le trans­port ».

Au­to­pro­cla­mée ca­pi­tale de l’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle, Mon­tréal veut aus­si « pro­fi­ter de cette tran­si­tion pour de­ve­nir ca­pi­tale des éner­gies re­nou­ve­lables pour tout ce qui roule », ajoute De­nis Cor­desse.

Jean­Do­mi­nique Se­nard, pré­sident de Mi­che­lin, abonde en ce sens : « L’ac­cord de Pa­ris nous lie, qu’on le veuille ou non. Son ob­jec­tif am­bi­tieux est entre nos mains, pou­voirs pu­blics et sec­teur pri­vé. La mo­bi­li­té est in­dis­pen­sable, elle se­ra mul­ti­pliée

par deux d’ici 2050. Il va fal­loir gé­rer cette crois­sance comme il fau­dra gé­rer l’ur­ba­ni­sa­tion, sup­port de la crois­sance. Il fau­dra être in­no­vant, res­pon­sable. Nous le fe­rons en­semble et Mi­che­lin joue­ra son rôle. »

C’est le sens de ce fo­rum mon­dial, qui réunit les ac­teurs au sens large de la mo­bi­li­té. Avec l’ave­nir de la pla­nète comme en­jeu par­ta­gé. En té­moigne la pré­sence, aus­si, du mi­nistre de l’En­vi­ron­ne­ment ja­po­nais, Koi­chi Ya­ma­mo­to,

qui consi­dère l’ac­cord de Pa­ris comme un « bien com­mun ».

Quant aux ex­po­sants, tous, et par­mi eux nombre d’Amé­ri­cains, rap­pellent aus­si, sous des formes mul­tiples, leur en­ga­ge­ment en fa­veur de la ré­duc­tion de l’im­pact sur l’en­vi­ron­ne­ment, ren­voyant Trump à son iso­le­ment.

La start­up Car­fit, par exemple, est née il y a dix mois à Port­land (Ore­gon), l’une des villes les plus hos­tiles aux po­si­tions du pré­sident des États­Unis. Car­fit est une simple pas­tille connec­tée à col­ler sur son vo­lant et qui in­ter­prète les vi­bra­tions du vé­hi­cule pour don­ner à temps d’éven­tuelles ins­truc­tions d’en­tre­tien. Ré­sul­tat : des coûts ré­duits pour l’uti­li­sa­teur et un im­pact moindre à terme sur la pla­nète, pro­met la start­up.

Ga­gnant-ga­gnant

Du ga­gnant­ga­gnant que re­cèlent la plu­part des tech­no­lo­gies et so­lu­tions pré­sen­tées à Mo­vinOn.

Pe­ter Hau­ser, res­pon­sable dé­ve­lop­pe­ment chez Car­fit, est ca­na­dien mais vit à Port­land : « Aux États­Unis, les grands États des côtes ouest et est, qui sont les plus pol­luants, sont aus­si ceux qui s’en­gagent le plus dans les éner­gies re­nou­ve­lables et suivent tou­jours cet ob­jec­tif. » Do­nald Trump n’a pas en­rayé le mou­ve­ment.

Même si « l’opi­nion pu­blique amé­ri­caine n’est pas loin de pen­ser en ma­jo­ri­té comme son pré­sident. Il faut écou­ter ça aus­si », es­time Jean­Do­mi­nique Se­nard, qui rap­pelle tou­te­fois sa vo­lon­té de « ne pas dé­vier » de la voie em­prun­tée, sans quoi « nous per­drions notre âme. »

Florent Mé­né­gaux, di­rec­teur exé­cu­tif de Mi­che­lin, se garde aus­si de ju­ger les pro­pos de Do­nald Trump et pré­fère rap­pe­ler le ca­rac­tère fé­dé­ra­teur de Mo­vinOn. « Ici, nous fai­sons en sorte que ceux qui veulent ré­duire l’im­pact de la mo­bi­li­té sur l’en­vi­ron­ne­ment se mettent à agir en­semble. Et ils sont nom­breux. »

Dès 2018, Mo­vinOn, suc­ces­seur du chal­lenge Bi­ben­dum, dont la der­nière édi­tion avait eu lieu en 2014, de­vien­dra un ren­dez­vous an­nuel. Afin de main­te­nir l’élan col­lec­tif, au­de­là des re­vi­re­ments éven­tuels. ■

PHO­TO PA­TRICE CAM­PO

MON­TRÉAL. Dans les al­lées du fo­rum Mo­vinOn, la né­ces­saire ré­duc­tion de l’im­pact en­vi­ron­ne­men­tal de la mo­bi­li­té mo­bi­lise les ini­tia­tives.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.