Ré­vi­sions

La Montagne (Vichy) - - Ma­ga­zine Mé­dias - M.F.

Les de­voirs écrits à la mai­son sont théo­ri­que­ment in­ter­dits pour les élèves du pri­maire de­puis… 1956 ! C’est bien connu. On fait tou­jours du neuf avec du vieux. En es­suyant les plâtres, les col­lé­giens pour­raient donc faire des « heures sup » à l’école dès la ren­trée de sep­tembre (ou celle de 2018). Une ré­forme qui pose plus de ques­tions qu’elle n’ap­porte de ré­ponses. Cri­ti­qués ou ré­cla­més, consi­dé­rés in­utiles ou né­ces­saires, ces fa­meux de­voirs à la mai­son sé­cu­risent ou sus­citent le conflit. Mais, comme dit le mi­nistre, les « de­voirs faits » (au col­lège) sont « im­por­tants. C’est bon pour l’en­fant et aus­si de ne plus em­poi­son­ner la vie de fa­mille ». Dilemme : faut-il lais­ser au col­lège le soin d’ap­prendre les maths et le fran­çais aux chères têtes blondes, et lais­ser aux fa­milles ce­lui d’in­cul­quer la po­li­tesse et le res­pect ? Une autre que­relle des an­ciens et des mo­dernes ! Entre l’école, plus uni­que­ment le lieu où l’on ap­prend, et la mai­son, plus seule­ment le lieu des loi­sirs ? On ne va quand même pas res­sor­tir Ana­tole France : « De toutes les écoles que j’ai fré­quen­tées, c’est l’école buis­son­nière qui m’a pa­ru la meilleure. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.