Le sym­bole d’un fias­co ju­di­ciaire et mé­dia­tique

La Montagne (Vichy) - - Jeux - Thi­baut So­la­no

Au mi­lieu des an­nées 80, l’af­faire Grégory a trau­ma­ti­sé le pays et ré­vé­lé au fil du temps des dé­rives ju­di­ciaires et mé­dia­tiques.

Le soir du 16 oc­tobre 1984 où le corps de Grégory Ville­min, 4 ans, est re­pê­ché dans la Vo­logne, un pho­to­graphe de la presse lo­cale as­siste à l’hor­rible scène. Il fige à ja­mais l’image de ce pe­tit corps dans les bras d’un pom­pier.

L’im­pact de ce cli­ché sur l’opi­nion pu­blique scelle le dé­but d’un dos­sier mar­qué par de graves dys­fonc­tion­ne­ments de la so­cié­té fran­çaise.

Dans un pays en­core dé­chi­ré par les dé­bats sur la peine de mort, abo­lie trois ans plus tôt, l’af­faire dé­chaîne les pas­sions. L’atro­ci­té du crime, les se­crets fa­mi­liaux (réels ou sup­po­sés) en ar­rière­plan et la par­ti­cu­la­ri­té de la ré­gion, ru­rale, ou­vrière, en­cla­vée, agitent les fan­tasmes.

La course au scoop fait rage. Le ter­ri­toire est pris d’as­saut par des jour­na­listes qui de­vancent par­fois les en­quê­teurs en in­ter­ro­geant des té­moins. Des ru­meurs sont re­layées sans pru­dence, des noms de sus­pects je­tés en pâ­ture.

La ca­tas­trophe touche aus­si le monde ju­di­ciaire. L’en­quête est conduite par un jeune juge d’ins­truc­tion, âgé d’une tren­taine d’an­nées, Jean­Mi­chel Lam­bert. In­fluen­çable et fas­ci­né par la lu­mière mé­dia­tique, le ma­gis­trat, trop ba­vard, pié­tine le se­cret de l’ins­truc­tion. Ses dé­trac­teurs lui re­prochent les er­rances des in­ves­ti­ga­tions, ba­layées par des er­reurs de pro­cé­dure.

Dans un pre­mier temps, l’en­quête est confiée aux gen­darmes qui mettent en cause Ber­nard La­roche, cou­sin du père de la vic­time. Mais en 1985, les mi­li­taires sont des­sai­sis au pro­fit de la po­lice ju­di­ciaire. Les soup­çons s’orientent alors vers la mère de Grégory, ca­lom­niée par une par­tie de la presse et in­car­cé­rée en juillet 1985. Elle se­ra fi­na­le­ment in­no­cen­tée en 1993.

La jour­na­liste Lau­rence La­cour, correspondante pour Eu­rope 1 pen­dant les faits, a ra­con­té avec pré­ci­sion, dans son livre Le bû­cher des in­no­cents, ces dé­rives de l’époque : le voyeu­risme, la soif de ven­geance, l’es­prit de meute, cette « bête qui dort en nous ». ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.