L’ARS at­ten­due de pied ferme

La Montagne (Vichy) - - Vichy Vivre Sa Ville - Fa­bienne Fau­rie

Des points cru­ciaux sur le fonc­tion­ne­ment de l’hô­pi­tal ont été évo­qués, hier, en mai­rie, avant le con­seil de sur­veillance qui se tient au­jourd’hui et la ren­contre avec le di­rec­teur de l’ARS fin juin.

La mo­bi­li­sa­tion d’hier avait pour ob­jec­tif d’« exi­ger l’ar­rêt de la po­li­tique d’aus­té­ri­té im­po­sée » à l’éta­blis­se­ment. Alors qu’une pé­ti­tion a recueilli plus de 1.200 si­gna­tures, se­lon les syn­di­cats UN­SA, CGT et FO, ces der­niers avaient dé­po­sé un pré­avis de grève, hier après­mi­di, de deux heures.

Sup­pri­mer l’éco­no­mie sur le per­son­nel

Une cen­taine de per­sonnes ont ac­com­pa­gné la dé­lé­ga­tion syn­di­cale à l’hô­tel de ville. Elle a été re­çue par Jean­Jacques Mar­mol, ad­joint char­gé, entre autres, de l’ad­mi­nis­tra­tion gé­né­rale et des fi­nances, au­quel les ma­ni­fes­tants ont re­mis une mo­tion.

Le but de cette ren­contre était bien en­ten­du de lis­ter avec l’élu les points qui PLAN D’ÉCO­NO­MIE. « Non à la casse de l’hô­pi­tal », pou­vait-on lire, hier, sur les ban­de­roles de la mo­bi­li­sa­tion.

pé­na­lisent l’éta­blis­se­ment de san­té. Mais, cette ren­contre a éga­le­ment per­mis à des agents hos­pi­ta­liers (aides­soi­gnantes, in­fir­miers, per­son­nel ad­mi­nis­tra­tif, etc.) de s’ex­pri­mer sur leur dif­fi­cul­té concrète au quo­ti­dien : manque de moyens, or­ga­ni­sa­tion du tra­vail et manque d’ef­fec­tifs. Tout ce­ci avant la ren­contre le 30 juin, avec Jean­Yves Grall, di­rec­teur ré­gio­nal de l’ARS (Agence ré­gio­nale de san­té) Au­vergne Rhône­Alpes.

« Aux 4 mil­lions d’eu­ros im­payés par l’ARS s’ajou­

tent 1,1 mil­lion d’eu­ros dans le cadre d’un plan d’éco­no­mie, dont 500.000 € concernent la masse sa­la­riale. Le pôle psy­chia­trie se re­trouve sous­do­té de 4 mil­lions d’eu­ros. Ce­ci im­pacte tout le fonc­tion­ne­ment de l’hô­pi­tal. Car le bud­get psy­chia­trie n’est pas un bud­get an­nexe. On de­mande un re­ba­sage de ce ser­vice de fa­çon pé­renne et la sup­pres­sion de l’éco­no­mie sur le per­son­nel de l’hô­pi­tal de 500.000 € », in­dique un syn­di­ca­liste.

Et d’ajou­ter : « les avan­ce­ments de grade sont en

des­sous des ra­tios na­tio­naux, ne concer­nant, en 2017, qu’une seule ca­té­go­rie. Le pôle femme­en­fant voit la do­ta­tion de l’ARS pas­ser à moins 600.000 €. Elle ser­vait à amor­tir son rem­bour­se­ment d’em­prunt. »

Les syn­di­cats évo­que­ront, au­jourd’hui, tous ces points cru­ciaux lors du con­seil de sur­veillance de l’hô­pi­tal.

Pour mé­moire, avec 1.990 em­ployés, l’éta­blis­se­ment de­meure le pre­mier em­ployeur dans le bas­sin d’em­ploi de Vi­chy. ■

PHO­TO DO­MI­NIQUE PARAT

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.