Un sym­bole en passe de tom­ber ?

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités La Bourse -

« Cette cir­cons­crip­tion est un sym­bole » : la can­di­date LREM Brune Poir­son, qui a de­van­cé de quelques di­zaines de voix le fron­tiste Her­vé de Lé­pi­nau au pre­mier tour des lé­gis­la­tives, croit en ses chances d’« en­di­guer le FN » sur les terres de Ma­rion Ma­ré­chal-Le Pen dans le Vau­cluse.

À 34 ans, néo­phyte en po­li­tique, la can­di­date de La Ré­pu­blique en Marche Brune Poir­son a re­çu, hier, le sou­tien d’une des fi­gures du mou­ve­ment, le porte­pa­role du gou­ver­ne­ment et se­cré­taire d’État aux re­la­tions avec le Par­le­ment Ch­ris­tophe Cas­ta­ner, de­vant une cen­taine de sym­pa­thi­sants réu­nis dans la cour du châ­teau de la Ro­se­raie, dans le cen­tre­ville de Car­pen­tras (Vau­cluse).

« Vous avez jus­qu’à di­manche 18 heures pour convaincre. Il vous reste 96 heures, vous avez du bou­lot », a lan­cé Ch­ris­tophe Cas­ta­ner, lui­même can­di­dat dans les Al­pesde­Haute­Pro­vence. L’en­jeu est de taille et le sym­bole d’im­por­tance : di­manche der­nier, à l’is­sue du pre­mier tour, Bru­ IN­QUIÈTE. Le FN pour­rait perdre la cir­cons­crip­tion de Ma­rion Ma­ré­chal-Le Pen.

ne Poir­son est ar­ri­vée en tête dans la 3e cir­cons­crip­tion du Vau­cluse avec 90 voix d’avance sur son ri­val Her­vé de Lé­pi­nau, in­ves­ti au pied le­vé dans le fief de Ma­rion Ma­ré­chal­Le Pen.

« En­di­guer le FN »

Cette der­nière a an­non­cé son re­trait de la vie po­li­tique dé­but mai. « La dé­pu­tée sor­tante (Ma­rion Ma­

ré­chal Le Pen, FN) est pré­sente, fait du porte­àporte. Ils sont en train de se mo­bi­li­ser », pré­vient Brune Poir­son. « L’ani­mal est dan­ge­reux. Notre avance ? On peut la perdre ! », met en garde cette grande brune, au­to­en­tre­pre­neuse dans le domaine de la res­pon­sa­bi­li­té so­ciale des en­tre­prises.

Pour la can­di­date LREM,

« cette cir­cons­crip­tion n’est pas une cir­cons­crip­tion comme les autres, cette cir­cons­crip­tion est un sym­bole : nous pou­vons po­ten­tiel­le­ment en­di­guer le FN ».

De son cô­té, sur le mar­ché, Her­vé de Lé­pi­nau ré­sume son sen­ti­ment s’il de­vait être bat­tu di­manche : « Ça nous fe­rait suer de perdre ici ». ■

PHO­TO AFP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.