Ou­vert sur les en­jeux de de­main

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités La Bourse - Pa­trice Cam­po CAC 40 Eu­ros­toxx50 + 7,29 % Dow Jones Nasdaq

Le Mo­vinOn de Mont­réal a consa­cré la vo­lon­té des ac­teurs pré­sents de faire face aux nom­breux en­jeux de la mo­bi­li­té de de­main, avec Michelin comme fé­dé­ra­teur. Vaste programme, qui se pour­sui­vra dans la ci­té qué­bé­coise dès 2018.

Au mi­lieu du han­gar prin­ci­pal de Mo­vinOn, dans l’Ar­se­nal de Mont­réal, trône une mo­no­place qui res­semble à une for­mule 1 mais en tout élec­trique. Et sans pi­lote. C’est un ro­bot. Ce pro­to­type ne roule pas dans les al­lées, au contraire d’un étrange pe­tit mât à rou­lettes af­fu­blé d’une ta­blette af­fi­chant, en « live », le por­trait de ce­lui ou celle qui le pi­lote de­puis Mexi­co ou La­doux, près de Cler­mont­Fer­rand.

À l’ho­ri­zon 2040

Sur le fo­rum mon­dial de la mo­bi­li­té, l’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle prend des formes concrètes qui re­lèvent du gad­get mais pas seule­ment. La ro­bo­ti­sa­tion de la mo­bi­li­té a comme pro­lon­ge­ment na­tu­rel le vé­hi­cule au­to­nome. Ce­lui­ci - 0,50 % FO­RUM. Mo­vinOn ex­plo­re­ra dé­sor­mais tous les ans le vaste champ de la mo­bi­li­té de de­main. Et dès 2018, il re­vien­dra à Mont­réal.

existe dé­jà sur le mode trans­port en com­mun de fa­çon plus ou moins avan­cée, à Sin­ga­pour ou Bos­ton, comme l’a ex­po­sé hier Karl Ia­gnem­ma, PDG de nuTo­no­my, pré­cur­seur sur ce mar­ché nais­sant. Le vé­hi­cule au­to­nome se­ra dé­cli­né en­suite sur le mar­ché des par­ti­cu­liers.

La voie est tra­cée, même s’il y a en­core de nom­ - 0,61 % Var. 31/12 :

breux obs­tacles à fran­chir, des pro­grès énormes à réa­li­ser, et elle se­ra avant tout élec­trique. L’un des en­jeux à ve­nir se­ra l’ac­cès à l’élec­tri­ci­té et de veiller à ce que cette éner­gie el­le­même soit pro­duite de fa­çon propre. Ce qui in­duit une re­fonte pro­fonde les in­fra­struc­tures.

Mais à l’ins­tar du pneu du fu­tur – ce con­cept sans

air, re­cy­clable et re­mo­de­lable à vo­lon­té, pré­sen­té sur Mo­vinOn par Michelin –, ce n’est pas tout à fait pour de­main. Plu­tôt à l’ho­ri­zon 2040 de fa­çon glo­bale.

D’ici là, la tran­si­tion passe par l’élec­tri­fi­ca­tion du trans­port ter­restre ac­tuel, sous toutes les formes pos­sibles. Le mou­ve­ment est lar­ge­ment en­ga­gé au Ca­na­da, par­ti­cu­liè­re­ment à Mont­réal qui af­fiche un plan am­bi­tieux en la ma­tière, d’ici 2020.

Un exemple par­mi tant d’autres ex­plo­ré sur Mo­vinOn, où les par­ti­ci­pants par­tagent leurs ex­pé­riences et vi­sions de l’ave­nir, sous l’égide de Michelin, « parce qu’on est plus in­tel­li­gent à plu­sieurs sur­tout quand la tech­no­lo­gie évo­lue si ra­pi­de­ment », mar­tèle le di­rec­teur exé­cu­tif du groupe, Florent Mé­né­gaux.

Un vrai éco­sys­tème

Il s’agit d’in­ven­ter à plu­sieurs des modes de trans­port de de­main plus sûrs et plus res­pec­tueux de l’en­vi­ron­ne­ment, ain­si que tous les ser­vices et or­ga­ni­sa­tions as­so­ciés.

À Mont­réal, il a été ques­tion de vé­hi­cules au­to­nomes mais aus­si de piles à hy­dro­gène, d’au­to­ma­ti­sa­tion des poids­lourds, de cy­ber­sé­cu­ri­té des fu­turs vé­hi­cules connec­tés, de nou­veaux ou­tils de fi­nan­ce­ment d’une mo­bi­li­té du­rable, de start­up ima­gi­nant des so­lu­tions et ser­vices pour amé­lio­rer la mo­bi­li­té de cha­cun. Tout un éco­sys­tème. Un champ im­mense - 0,14 % donc, avec Michelin comme ca­ta­ly­seur d’une évo­lu­tion ver­tueuse, ba­sée sur l’éco­no­mie cir­cu­laire et la ré­duc­tion de l’im­pact en­vi­ron­ne­men­tal.

Le ma­nu­fac­tu­rier joue son rôle en nouant des par­te­na­riats, en ac­com­pa­gnant des start­up du sec­teur, en fai­sant vivre son Open lab qui as­so­cie des in­dus­triels, uni­ver­si­taires et autres fi­lières pro­fes­sion­nelles. Un la­bo­ra­toire ou­vert qui a dé­sor­mais son pro­lon­ge­ment en Amé­rique du Nord, à Mont­réal jus­te­ment, en par­te­na­riat avec l’Ins­ti­tut de l’élec­tri­fi­ca­tion et des trans­ports in­tel­li­gents.

Mais Michelin veut al­ler plus loin. Lors de la cérémonie de clô­ture, le pré­sident du groupe a re­dit sa vo­lon­té de voir Mo­vinOn ins­crit chaque an­née au ca­len­drier, pour que le pro­ces­sus n’ait plus d’in­ter­rup­tion et s’ac­cé­lère.

« Et nous avons été si bien ac­cueillis ici que nous re­vien­drons », a lan­cé Jean­Do­mi­nique Se­nard, aux cô­tés de De­nis Co­derre, maire de Mont­réal, tout aus­si ra­vi de re­ce­voir la pro­chaine édi­tion en juin 2018. ■ - 0,94 %

PHO­TO PA­TRICE CAM­PO

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.