C’est dans les Vieilles Ca­nailles qu’on fait les...

Le concert d’hier soir au Zé­nith res­te­ra dans les mé­moires. Parce qu’il était évé­ne­ment, ok, mais sur­tout parce qu’il était ex­cellent. Parce qu’il s’agis­sait plus que de ca­nailles ; il s’agis­sait de lé­gendes. Im­mense moment par­ta­gé avec 6.000 spec­ta­teurs.

La Montagne (Vichy) - - Le Fait Du Jour - Julien Do­don julien.do­don@cen­tre­france.com

Quel moment. Quel c o ncert. Pas loin de deux heures pour l’his­toire hier soir au Zé­nith d’Au­vergne où John­ny Hal­ly­day, Ed­dy Mit­chell et Jacques Du­tronc ont ré­ga­lé. C’est bien dans les Vieilles Ca­nailles que l’on fait en­core les meilleures chan­sons ou les meilleurs shows. Parce qu’ils sont in­croyables. De ta­lents. D’ex­pé­rience. De tout en fait. Et, s’il vous plaît, en­tou­rés par des mu­si­ciens à leur image : les meilleurs.

Une stan­ding ova­tion im­mé­diate. Mal­gré l’heure de re­tard au dé­mar­rage. Pas grave. Une stan­ding pour ces trois drôles de types. Des monstres. Des lé­gendes. Ils ont vu le rock’n’roll naître en France. Lorsque l’on y pense, c’est tout sim­ple­ment hal­lu­ci­nant. Le Golf Drouot et tout ce qui vien­dra jus­qu’à au­jourd hui. Trois fois 75 ans ou presque. Et ils ouvrent avec quoi ? Les Play­boys, eh oui. Avant d’en­voyer Noir c’est noir. Les trois vieilles ma­gni­fiques ca­nailles ont le sou­rire. Le plai­sir qu’elles ont à se re­trou­ver là est pal­pable. Le pu­blic a des yeux par­ti­cu­liers pour ce­lui que l’on sait dans la dif­fi­cul­té, ce John­ny na­tio­nal. Ok, il est peut­être as­sis plus sou­vent que ses deux potes mais il est fi­dèle à ce qu’il a tou­jours été. Une bête de scène. Une voix maî­tri­sée sans équi­valent. Des joyeux an­ni­ver­ saires montent des gra­dins. C’était avant­hier exac­te­ment.

Mer­ci, je vous aime. Jacques Du­tronc s’éclipse… Le monde en­tier est un cac­tus !!!! Ya­rol Pou­paud est au so­lo de gui­tare, lui le di­rec­teur mu­si­cal de John­ny. Aïe aïe aïe. Je me pique de le sa­voir !!!! Une dou­zaine de cuivres en ligne en font de même. En­ga­gés der­rière un autre lé­gen­daire, une chaus­sette noire, le sax Mi­chel Gau­cher. Juste pour dire que der­rière les ca­nailles, ça joue !!! On ne parle pas de Ba­sile Leroux à la gui­tare hur­lante. Bref. L’ar­chi­classe. Pas des op­por­tu­nistes comme di­rait Du­tronc de re­tour du bar.

Ce sont des vies qui dé­filent, des sou­ve­nirs in­croyables avec, à l’écoute de ces mor­ceaux comme des bandes­son ori­gi­nales. Des en­fances, des ado­les­cences, des conne­ries, de la ma­gie et Du­tronc qui em­brasse son Jo­jo sur la bouche ! Putain de drôle d’émo­tion quand ar­rive ce On a tous quelque chose de Ten

nes­see…. avec cette for­mi­dable en­vie de vivre, Et J’aime les filles alors ! Celles de Cler­mont. De Royat. Du Prin­cesse Flore !!! ra­joute en­core l’homme au ci­gare. On en­chaîne jus­qu’à a Be bop a

lu­la. Le Zé­nith se dé­struc­ture, se lève pour col­ler en­fin à la scène. Quelle soi­rée s’il vous plaît !!! Et Pa­ris s’éveille .Et Ga­brielle idem. Puis le Pé­ni­ten­cier.

Vieille Ca­naille sonne l’heure du rap­pel, le pre­mier. Et moi, et

moi et moi avant Pas de Boo­gie Woo­gie, puis, en guise d’im­mense au­re­voir, Elle vient de là, elle vient du blues… Toute la mu­si

que que 6.000 per­sonnes ont ai­mée hier avec trois las­cars qui en donnent en­core aux gé­né­ra­tions qui viennent… Et à ja­mais. ■

Stan­ding ova­tion pour com­men­cer !

PHO­TOS FRED MARQUET

HIER SOIR. Bra­vo mes­sieurs !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.