L’in­té­rêt de l’in­di­vi­du et ce­lui de la col­lec­ti­vi­té

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités -

Les trois vaccins obli­ga­toires (diph­té­rie, té­ta­nos, po­lio) font l’ob­jet de trois in­jec­tions grou­pées (DTP) avant l’âge de 18 mois.

Mais de­puis 2008, le DTP seul n’est plus com­mer­cia­li­sé : les la­bo­ra­toires l’as­so­cient à d’autres vaccins re­com­man­dés dans des vaccins po­ly­va­lents, ven­dus plus chers. En fé­vrier, le Conseil d’État avait poin­té du doigt cette in­co­hé­rence en don­nant six mois au mi­nis­tère pour la le­ver.

Ce der­nier a plu­sieurs choix pos­sibles. Pre­miè­re­ment, obli­ger les la­bo­ra­toires à com­mer­cia­li­ser le DTP seul. Deuxiè­me­ment, sup­pri­mer toute obli­ga­tion vac­ci­nale, ce qui peut être fait par dé­cret. Troi­siè­me­ment, étendre l’obli­ga­tion à d’autres vaccins, ce qui né­ces­site une loi et semble être le choix de la nou­velle mi­nistre.

Ces derniers mois, plu­sieurs or­ga­ni­sa­tions mé­di­cales ont plai­dé pour cette der­nière so­lu­tion, dé­jà pré­co­ni­sée par un co­mi­té en dé­cembre, à l’is­sue d’une concer­ta­tion ci­toyenne.

Mais au pays de Louis Pas­teur, la mé­fiance est gran­dis­sante : les an­ti­vac­cins fus­tigent leur dan­ge­ro­si­té sup­po­sée (no­tam­ment en rai­son des ad­ju­vants comme l’alu­mi­nium que cer­tains contiennent) et ac­cusent les la­bo­ra­toires phar­ma­ceu­tiques de pri­vi­lé­gier la ren­ta­bi­li­té à la san­té des en­fants. « La res­tau­ra­tion de la confiance ne passe pas par l’in­fan­ti­li­sa­tion et le mé­pris des pa­rents in­quiets pour la san­té de leurs en­ L’ar­mée russe a af­fir­mé, hier, avoir pro­ba­ble­ment tué fin mai, en Sy­rie, le chef du groupe dji­ha­diste État is­la­mique, Abou Ba­kr al­Bagh­da­di, lors d’une frappe me­née fin mai par son avia­tion sur une réunion de hauts di­ri­geants de l’or­ga­ni­sa­tion is­la­miste près de Ra­q­qa. « La vé­ri­fi­ca­tion des in­for­ma­tions a per­mis d’éta­blir que le but de cette ren­contre était l’or­ga­ni­sa­tion de convois de sortie pour les com­bat­tants de Ra­q­qa […] », in­dique l’ar­mée russe.

Après un vol de re­con­nais­sance d’un drone, des avions Su­34 et Su­35 ont ef­fec­tué des frappes le 28 mai, entre 0 h 35 et 0 h 45 heure de Mos­cou (soit le 27 mai entre 21 h 35 et 21 h 45 GMT). Au to­tal, l’ar­mée russe af­firme avoir tué une « tren­taine de chefs de guerre et jus­qu’à 300 com­bat­tants » et plu­sieurs « hauts di­ri­geants » de l’État is­la­mique.

Dis­cret à l’ex­trême, le chef Abou Ba­kr al­Bagh­da­di n’avait plus don­né signe de vie de­puis un en­re­gis­tre­ment au­dio dif­fu­sé en no­vembre 2016, après le dé­but de l’of­fen­sive ira­kienne pour re­prendre Mos­soul dans le­quel il ex­hor­tait ses hommes à lut­ter jus­qu’au mar­tyre. C’est dans cette ville, la deuxième d’Irak, que ce pré­ten­du des­ fants », a ré­agi hier la dé­pu­tée eu­ro­péenne EELV Mi­chèle Ri­va­si, dé­non­çant un « ca­deau » aux la­bos.

« La dé­fiance des ci­toyens en­vers les vaccins est consi­dé­rable suite à la mul­ti­pli­ca­tion des scan­dales sa­ni­taires à ré­pé­ti­tion », a­t­elle ajou­té.

Le cas em­blé­ma­tique est la vaste cam­pagne de vac­ci­na­tion contre l’hé­pa­tite B en 1994, qui a en­suite fait naître des soup­çons de lien avec des ma­la­dies neu­ro­lo­giques comme la sclé­rose en plaques. La justice a conclu l’en­quête sur un non­lieu dans ce dos­sier en mars 2016.

Les pro­vaccins font va­loir que la vac­ci­na­tion n’est pas qu’un acte in­di­vi­duel mais qu’elle est aus­si des­ti­née à pro­té­ger la col­lec­ti­vi­té. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.