COMP­TAGE

La Montagne (Vichy) - - Magdimanche -

Pé­riode. Les opé­ra­tions se font en juin. « La meilleure pé­riode car l’herbe est au plus haut. Les naissances sont ter­mi­nées et le flux de tou­ristes est en­core faible donc ils ne sont pas dé­ran­gés. Ce qui en­cou­rage les mou­flons à sor­tir ». Le comp­tage se fait sur trois sites : Plomb du Can­tal, puy de Sey­cheuse et puy Violent. Ren­dez-vous. Des comp­tages sont or­ga­ni­sés du 26 au 30 juin. Ces opé­ra­tions sont ou­vertes au pu­blic. Ren­sei­gne­ments à la fé­dé­ra­tion de chasse du Can­tal (04.71.48.62.66).

une forme fa­mi­lière. Ils comptent et re­comptent : 19 mou­flons. « Des fe­melles avec des jeunes. Un beau mâle de­vant… ». Le tech­ni­cien re­porte les classes d’âge sur la fiche de comp­tage : des agneaux, (nés au prin­temps), de jeunes mâles d’un à deux ans, de vieux mâles iden­ti­fiables à l’en­rou­lé pro­non­cé de leurs cornes et des fe­melles. Et in­dique l’heure de l’ob­ser­va­tion, 5 h 43. Les chas­seurs sont de nou­veau sur le qui­vive. Un autre groupe de 19 bêtes. Une harde de 40 bêtes. « On a le sen­ti­ment d’être pri­vi­lé­gié », mur­mure Hen­ri Vabre.

Avec le so­leil qui se hisse de plus en plus haut, les mou­flons fi­nissent par dis­pa­raître de leur vue. La fin du comp­tage. Ga­gné par la plé­ni­tude de la na­ture, le trio re­gagne Fon­tanges pour confron­ter ses ré­sul­tats du jour à ceux des autres. Ces ob­ser­va­tions de ter­rain vont ser­vir à pré­pa­rer la sai­son de chasse et le nombre d’ani­maux à pré­le­ver. Juste ce qu’il faut pour pré­ser­ver l’équi­libre de ce mi­lieu qui ne cesse d’émer­veiller ces chas­seurs. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.