Be­noît Co­ri frappe un très grand coup

La Montagne (Vichy) - - Sports Course À Pied - Nour­re­dine Re­gaieg

Pour sa pre­mière course de plus de 100 km, Be­noît Co­ri a réus­si à des­cendre sous la barre des 12 heures une se­maine seule­ment après sa 14e place aux cham­pion­nats de monde de trail dis­pu­té avec le maillot de l’équipe de France sur les épaules. Une énorme per­for­mance.

Après une se­maine de stage de pré­pa­ra­tion à Man­dailles avec l’équipe de France en mai en vue des cham­pion­nats du monde et une vic­toire sur La Pas­tou­relle quelques jours plus tard, Be­noît Co­ri a conclu sa sai­son can­ta­lienne avec un suc­cès sur l’UTPMA en 11 h 58’02”. Une vic­toire d’au­tant plus sa­vou­reuse pour le Basque qui cou­rait plus de 100 km pour la pre­mière fois.

« C’était un dé­fi per­son­nel en plus du cô­té com­pé­ti­tion, sou­riait ce­lui qui est vice­cham­pion du

monde par équipes avec les Bleus. Je n’ai pas vrai­ment pu me pré­pa­rer la se­maine der­nière et j’avais à peine di­gé­ré les 50 km des cham­pion­nats du monde. Mais glo­ba­le­ment, je me suis bien sen­ti. »

Meilleur temps ja­mais réa­li­sé sur l’épreuve (mais pas de re­cord bat­tu puisque le tra­cé a évo­lué de­puis sa créa­tion) et de­vant du dé­but à la fin, Be­noît Co­ri a tout de même dû s’em­ployer pour al­ler ins­crire son nom au pal­ma­rès de la com­pé­ti­tion. Dé­jà parce que der­rière lui Ro­main Oli­vier n’a ja­mais rien lâ­ché (2e à 10’47”) mais aus­si parce qu’il s’est per­du dans les tout der­niers ki­lo­mètres.

« J’ai pris le mau­vais che­min et au lieu de vite faire de­mi­tour, j’ai per­sé­vé­ré, ra­con­tait­il al­lon­gé sur une table de mas­sage et vic­time de crampes après l’ar­ri­vée. Du coup, j’ai per­du plus de dix mi­nutes ce qui a per­mis à Ro­main de me re­ve­nir des­sus. Je ne sa­vais pas vrai­ment ce qu’il en était des écarts. J’ai fi­ni com­plè­te­ment sec. » Ce­lui qui a comp­té jus­qu’à un quart d’heure d’avance sur son pre­mier pour­sui­vant a donc bou­clé « les six der­niers ki­lo­mètres à fond pour gar­der la tête ». « Ça au­rait vrai­ment été bête de tout perdre dans les der­niers ki­lo­mètres, sou­riait le Bayon­nais. Je me suis fait mal à la fin mais je suis content de mon temps même s’il faut le re­ la­ti­vi­ser. Fran­che­ment, je pense qu’il ne tien­dra pas long­temps si des poin­teurs in­ter­na­tio­nales viennent s’es­sayer dans le Can­tal parce que moi je ne suis pas un spé­cia­liste de la dis­ci­pline. »

Mé­la­nie Rous­set écrase la concur­rence

Der­rière lui, Ro­main Oli­vier prend donc la 2e place. Tou­jours à por­tée de fu­sil, ce spé­cia­liste des très longues dis­tances n’est ja­mais par­ve­nu à re­faire son re­tard. Concer­nant la 3e marche du po­dium, elle re­vient à Cé­dric Ga­zul­la (+ 1 h 07’17”) qui au­ra dû ba­tailler jus­qu’au bout pour ne pas lais­ser Loïc Tri­vel lui re­ve­nir des­sus (4e, + 1 h 11’46).

Chez les fé­mi­nines, c’est Mé­la­nie Rous­set qui s’est im­po­sée. Ar­ri­vée avec seule­ment 3 h 38’25” de re­tard sur Be­noît Co­ri, la Sa­voyarde a pris le 18e temps au scratch. Une per­for­mance de très haut ni­veau qui est ve­nue clore en beau­té cette 6e édi­tion de l’UTPMA qui met­tait jus­te­ment les femmes à l’hon­neur cette an­née. Der­rière elle, la concur­rence n’est clai­re­ment pas par­ve­nue à te­nir le rythme. ■

Une pre­mière sur une dis­tance aus­si longue

PHO­TO RENAUD BALDASSIN

VAIN­QUEUR. Be­noît Co­ri a fait la course en tête du dé­but à la fin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.