Il ne sup­por­tait plus l’at­tente

La Montagne (Vichy) - - Vichy Vivre Sa Ville - De­nis Lo­rut de­nis.lo­rut@cen­tre­france.com

Hos­pi­ta­li­sé aux ur­gences de l’hô­pi­tal, un Vi­chys­sois de 43 ans n’avait pas sup­por­té l’at­tente dans ce ser­vice et avait me­na­cé le per­son­nel. Il était ju­gé au tri­bu­nal jeu­di der­nier.

«Aux ur­gences de l’hô­pi­tal, on at­tend. C’est l’en­fer. Il y a du monde, on est sur un pauvre bran­card dans un coin. » Dans ses ré­qui­si­tions, la vice­pro­cu­reur du tri­bu­nal de Cus­set semble faire le pro­cès du ser­vice des ur­gences. « Mais quand on voyage un peu ailleurs, on voit que notre sys­tème fran­çais n’est pas si mal que ce­la. Les soi­gnants font ce qu’ils peuvent, rat­trape la vice­pro­cu­reur. Et les soi­gnants ne portent pas plainte à chaque fois qu’ils se font agres­ser. »

Mais pour le cas de Mah­di (*), une plainte a bel et bien été dé­po­sée car ce Vi­chys­sois de 43 ans s’est mon­tré ex­trê­me­ment agres­sif. Et pas seule­ment avec l’in­fir­mière et l’aide soi­gnante qui ten­taient de l’ai­der. Les po­li­ciers ap­pe­lés en ren­fort ont été ac­ COU­LOIR. Le pré­ve­nu a vou­lu quit­ter les ur­gences.

cueillis par un doigt d’hon­neur de la part de Mah­di qui leur a éga­le­ment lan­cé plu­sieurs in­sultes.

Pri­son avec sur­sis

Mah­di était ar­ri­vé au cours de la ma­ti­née pour des dou­leurs au ventre. Il avait été pla­cé dans un cou­loir avec une per­fu­sion. On lui parle de co­lo­sco­pie. Quand, il dé­couvre la mé­thode, Mah­di a

peur. Il ré­clame sa carte vi­tale pour par­tir. Ca ne va pas as­sez vite, il bran­dit alors un pied de per­fu­sion. « C’est un coup de pa­nique, je vou­lais juste ma carte vi­tale », as­sure, à la barre, le pré­ve­nu qui est sé­pa­ré, père de cinq en­fants et qui ne peut plus exer­cer son mé­tier.

« Je l’ai vu se dé­gra­der, ex­plique son conseil Me Be­na­li­khoud­ja. Il res­semble à un sque­lette vi­vant. Il a per­du un pou­mon, il a des her­nies dis­cales. Il a dé­jà eu des dou­leurs au ventre qu’on lui a sou­la­gé avec de la mor­phine, il était par­ti aux ur­gences avec l’idée d’en avoir en­core. »

Mais Mah­di n’en a pas eu et il s’est em­por­té. Il a été condam­né à trois mois de pri­son avec sur­sis et mise à l’épreuve avec obli­ga­tion de soins. ■

(*) Pré­nom mo­di­fié.

PHO­TO D’IL­LUS­TRA­TION

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.