Porsche s’im­pose au bout du sus­pense

L’Al­le­mand Ti­mo Bern­hard, et les Néo-Zé­lan­dais Bren­don Hart­ley et Earl Bam­ber (Porsche 919 Hy­brid) ont rem­por­té, hier, les 24 Heures du Mans au bout d’un sus­pense, une édi­tion mar­quée par le nou­veau fias­co de Toyo­ta.

La Montagne (Vichy) - - Sports L'actu Nationale -

Dis­pu­tée sous une très forte cha­leur, cette 85e édi­tion, a vu une hé­ca­tombe des voi­tures de la ca­té­go­rie reine (LMP1), dont deux sur six seule­ment ont vu le dra­peau à da­mier, et res­te­ra dans les an­nales en rai­son de la com­po­si­tion de son po­dium.

En ef­fet, on at­ten­dait un duel ser­ré avec Toyo­ta, dé­si­reux de prendre sa re­vanche après son échec de 2016.

Mais l’écu­rie al­le­mande, dé­bar­ras­sée de la me­nace nip­pone à mi­course, a cette fois­ci lut­té jus­qu’au bout avec une LMP2, la ca­té­go­rie ré­ser­vée aux pe­tits pro­to­types non­hy­brides.

L’em­pê­cheur de tour­ner en rond de cette 85e édi­tion porte un nom très connu dans l’uni­vers ci­né­ma­to­gra­phique.

C’est en ef­fet l’Ore­ca­Gib­son n° 38 de l’écu­rie Ja­ckie Chan DC Ra­cing qui a ré­sis­té jus­qu’à 67 mi­nutes de l’ar­ri­vée, ter­mi­nant dans le même tour.

Elle s’était em­pa­rée de la tête à PO­DIUM. Toute la joie des néo-Zé­lan­dais Hart­ley et Bam­ber et de l’Al­le­mand Bern­hard après leur vic­toire au Mans.

la fa­veur de l’aban­don de la Porsche n° 1 peu avant mi­di.

La Porsche n° 2 a elle re­mon­té cin­quante places après avoir été im­mo­bi­li­sée plus d’une heure aux stands sa­me­di. L’équipe de la mé­gas­tar asia­tique, ab­sente ce week­end, a pu s’ap­puyer sur la ré­vé­la­tion de cette an­née, le

Fran­çais Tho­mas Laurent, 19 ans.

Le grand es­poir du WEC a fait plus que ré­pondre aux at­tentes avec des re­lais très abou­tis, hor­mis une pe­tite er­reur sa­me­di dans la soi­rée.

Il a lar­ge­ment contri­bué au mei­leur ré­sul­tat ja­mais en­re­gis­ tré par une LMP2. La Vaillante Re­bel­lion n° 13, éga­le­ment une LMP2, a dé­cro­ché la 3e place du gé­né­ral.

Du cô­té de Toyo­ta, on pen­sait avoir vé­cu le pire en terme de dés­illu­sion, avec le scé­na­rio com­plè­te­ment fou de l’édi­tion pré­cé­dente, qui avait vu la vic­toire s’en­vo­ler à l’en­tame du der­nier tour.

Mais la plaie en­core « mal ci­ca­tri­sée » de 2016, se­lon Sté­phane Sar­ra­zin, s’est rou­verte avec les nou­veaux dé­boires. En en­ga­geant trois TS050 Hy­brid contre deux 919 Hy­brid à Porsche, les di­ri­geants de l’écu­rie nip­pone n’avaient évi­dem­ment pas en­vi­sa­gé de perdre qua­si­ment tout chance de s’im­po­ser avant même la mi­course.

Avec le re­trait d’Au­di, cet dé­ci­sion leur don­nait toutes les cartes en main pour en­fin s’im­po­ser, à la dix­neu­vième ten­ta­tive.

Cruel clin d’oeil du des­tin, celle­ci cor­res­pond en dé­fi­ni­tive au dix­neu­vième triomphe de Porsche, qui conforte sa place de construc­teur le plus ti­tré.

La « ma­lé­dic­tion » qui frappe le groupe ja­po­nais dans la Sar­ the de­puis ses dé­buts en 1986 a en­core frap­pé. Tout s’est pré­ci­pi­té aux en­vi­rons d’une heure du ma­tin. Vic­time de pro­blème d’em­brayage, la Toyo­ta n° 7, en tête, s’est sou­dain mise au ra­len­ti et n’a pu re­joindre les stands.

Pas le temps de souf­fler que la n° 9, pas­sée en deuxième po­si­tion der­rière la Porsche n° 1, a com­men­cé à fu­mer, avant éga­le­ment d’aban­don­ner.

Le pe­di­gree des pi­lotes en­ga­gés par Toyo­ta ne man­que­ra pas non plus d’être dis­cu­té.

Du cô­té de Porsche, on ali­gnait sept succès au Mans (Bern­hard en 2010, Ja­ni en 2016, Bam­ber et Tan­dy en 2015, Lot­te­rer en 2011, 2012, et 2014) contre au­cun chez les pi­lotes de l’écu­rie di­ri­gée par Pas­cal Vas­se­lon.■

La plaie de 2016 mal ci­ca­tri­sée pour Toyo­ta

➔ GTE-Pro. La ba­garre très ani­mée rem­por­tée par As­ton Mar­tin de­vant Che­vro­let a te­nu toutes ses pro­messes. 1. Bam­ber-Bern­hard-Hart­ley (Nou­vel­leZé­lande-All.-Nou­velle-Zé­lande/Porsche 919 Hy­brid LMP1) 367 tours ; 2. Jar­visLaurent-Tung (G.-B.-Fra.-Chi./Ore­ca-Gib­son LMP2), à 1 tour (1er ca­té­go­rie LMP2) ; 3. Pi­quet Jr-Beche-Hans­son (Bré.-Sui.-Dan./ Ore­ca-Gib­son LMP2), à 3 tours ; 4. Gom­men­dy-Brundle-Cheng (Fra.-G.-B.-Chi./ Ore­ca-Gib­son LMP2), à 4 tours ; 5. Pan­cia­ti­ci-Ragues-Ne­grao (Fra.-Fra.-Bré./Al­pine-Gib­son LMP2), à 5 tours...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.