PHI­LIPPE A PRÉ­SEN­TÉ LA DÉ­MIS­SION DU GOU­VER­NE­MENT, FER­RAND PRÉSIDERA LE GROUPE LREM À L’AS­SEM­BLÉE

La Montagne (Vichy) - - Elections Legislatives -

UN MI­NISTRE S’EN VA… Char­gé d’une mis­sion de confiance. Édouard Phi­lippe a été im­mé­dia­te­ment re­con­duit à Ma­ti­gnon, hier en dé­but de soi­rée, après avoir pré­sen­té la dé­mis­sion de son gou­ver­ne­ment à Em­ma­nuel Ma­cron qui l’a aus­si­tôt char­gé de for­mer une nou­velle équipe d’ici à de­main 18 heures, mais sans le mi­nistre de la Co­hé­sion des Ter­ri­toires Ri­chard Fer­rand (pho­to AFP). Vi­sé par une en­quête pré­li­mi­naire de la jus­tice, ce der­nier ne se­ra res­té qu’un mois à la tête de son mi­nis­tère. À la de­mande du chef de l’État qui l’a re­çu dans la plus grande dis­cré­tion hier après­mi­di, Ri­chard Fer­rand a ac­cep­té de quit­ter le gou­ver­ne­ment pour bri­guer la présidence du groupe La Ré­pu­blique en Marche à l’As­sem­blée na­tio­nale, un poste clé pour la ma­jo­ri­té pré­si­den­tielle. Avec le dé­part de ce mi­nistre, le re­ma­nie­ment ne se­ra donc pas aus­si « tech­nique » qu’an­non­cé par le porte­pa­role du gou­ver­ne­ment Ch­ris­tophe Cas­ta­ner. L’en­tou­rage du chef de l’État a ju­ré ses grands dieux que Ri­chard Fer­rand ne fai­sait pas les frais de ses dé­mê­lés avec la jus­tice. So­li­de­ment im­plan­té dans sa cir­ conscrip­tion du Fi­nis­tère, le mi­nistre, ex­PS ral­lié de la première heure à Em­ma­nuel Ma­cron, a été confor­ta­ble­ment ré­élu (56,53 %) di­manche, en dé­pit des af­faires qui le touchent. « Il a le suf­frage pour lui, il n’y avait au­cun in­té­rêt à l’ex­fil­trer », sou­tient­on à l’Ély­sée. De son cô­té, l’en­tou­rage de Ri­chard Fer­rand sou­ligne que « le pré­sident vou­lait qu’il prenne la tête du groupe car c’est un homme de confiance et d’ef­fi­ca­ci­té » et même « la clé de voûte du mou­ve­ment » po­li­tique du chef de l’État ». ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.