Ces soi­rées-là sont pleines de sur­prises !

La Montagne (Vichy) - - Allier Actualité - Ni­co­las Jac­quet Pour­quoi ce spec­tacle ?

Le vil­lage de Sans­sat re­prend ses ha­bits de lu­mière pour la 19e an­née consé­cu­tive avec ce ven­dre­di, la pre­mière re­pré­sen­ta­tion de la co­mé­die mu­si­cale « Jersey boy »

Créer une co­mé­die mu­si­cale dans une pe­tite com­mune de l’Al­lier de moins de 300 ha­bi­tants, c’est une idée folle ! Pour­tant, à Sans­sat, de­puis 19 ans, c’est un suc­cès. Cette an­née, un nou­veau spec­tacle in­ti­tu­lé « Jersey boy » est pré­sen­té. Il se­ra comme d’ha­bi­tude, re­con­duit l’an pro­chain.

Qu’est-ce que Jersey 1 boy ? Cette co­mé­die mu­si­cale lan­cée en 2005 à Broad­way a ren­con­tré un fort suc­cès dans le monde en­tier. À New York, elle n’est plus à l’af­fiche après 12 ans de pré­sence. Mais, ce spec­tacle est joué par­tout, il l’a été à Pa­ris mais aus­si à Londres, Mel­bourne, Rome…

Il re­trace la créa­tion, l’apo­gée et le dé­clin d’un groupe my­thique des an­nées soixante, The Four Sea­sons. Ce nom n’est peut­être pas des plus fa­mi­liers mais, l’évo­ca­tion des titres de leurs chan­sons comme Oh what a night ou Can’t take my eyes of you, suf­fisent à faire com­prendre pour­quoi

le pu­blic est au ren­dez­vous. 2 « Je suis al­lé en voyage en Aus­tra­lie en 2012, confie Da­vid Ra­mus, met­teur en scène de la troupe de Sans­sat. La fa­mille chez qui j’étais lo­gé m’a pro­po­sé d’al­ler voir ce spec­tacle. J’étais scot­ché. Im­mé­dia­te­ment, je me suis dit, on va le faire aus­si. »

3

Une mise en scène par­ti­cu­lière La ver­sion ori­gi­nale de « Jersey boy » est écrite pour quatre hommes, les quatre membres de The Four Sea­sons. Il a fal­lu l’adap­ter.

« Ici on fait un spec­tacle pour deux ans. On n’al­lait pas dire aux filles de res­ter de cô­té. Même si 95 % des textes et 35 des 36 chan­sons sont pour les quatre

gar­çons, on a créé 35 cho­ré­gra­phies pour les filles. C’est un énorme tra­vail réalisé par toute l’équipe de­puis un an. »

Un tra­vail de groupe 4 « Pour nous, les quatre in­ter­prètes de The Four Sea­sons, la masse de textes à ap­prendre est tel­le­ment im­por­tante qu’on a pas­sé nos vies en­semble de­puis sep­tembre. On a ré­pé­té qua­si­ment chaque

jour. On s’était fixé l’ob­jec­tif de connaître nos textes à Noël. C’était qua­si­ment une col­lo­ca­tion. Et puis, tout le monde joue le jeu. Comme Dé­dé par exemple. Père d’un des bé­né­voles, re­trai­té, il est sur place chaque jour de­puis deux mois. Il vient de nous construire une pas­se­relle de 15 mètres de long et 2 mètres 30 de hau­teur. C’est im­pres­sion­nant. Ici, tout est pos­sible. Je le dis sou­vent mais un jour, dans un de nos spec­tacles, on fe­ra vo­ler quel­qu’un au­des­sus de la scène ! » ■

➔ Pra­tique. Quatre re­pré­sen­ta­tions sont pro­gram­mées les 23, 24, 30 juin et 1er juillet., à 22 heures. Pas de réservations. Les billets s’achètent sur place. Ta­rifs : gra­tuit pour les moins de 6 ans, 6 € de 6 à 11 ans et 15 € à par­tir de 12 ans.

PHO­TO EME­RIC ENAUD

PRÉ­PA­RA­TION. De­puis plu­sieurs jours, les ré­pé­ti­tions s’en­chaînent quo­ti­dien­ne­ment dans le bourg de Sans­sat.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.