Le co­mi­té Anacr à Ora­dour-sur-Glane

La Montagne (Vichy) - - Saint-pourçain - Chantelle Vivre Son Pays -

Le co­mi­té lo­cal de l’Anacr de Saint­Pour­çain/ Vous­sac/Mont­ma­rault a pré­cé­dé de quelques jours, la vi­site du Pré­sident de la Ré­pu­blique sur les lieux du mas­sacre d’Ora­dour­sur­Glane, le 10 juin 1944. En par­cou­rant les dif­fé­rentes salles du centre de la mé­moire ac­com­pa­gné d’un guide, le groupe a dé­cou­vert les dif­fé­rentes phases de la mon­tée du na­zisme de 1933 à 1945.

C’est à son re­tour du front russe que le 1er Ré­gi­ment « der Füh­rer » de la di­vi­sion SS « Das Reich », conver­geant vers la Nor­man­die, a sé­vi dans le Li­mou­sin : 99 pen­dai­sons, le 9 juin 1944, à Tulle et 642 hommes, femmes et en­fants mas­sa­crés le len­de­main à Ora­dour. La dif­fu­sion d’une vi­déo du

té­moi­gnage d’un res­ca­pé Mar­cel Dar­thout a été poi­gnante.

Lors de la vi­site des ruines du vil­lage mar­tyr, le groupe d’amis de la Ré­sis­tance a écou­té émo­tion les

com­men­taires de leur guide, Hen­ri Diot, qui a re­tra­cé le dé­rou­le­ment de cette hor­rible jour­née en in­di­quant les lieux des mas­sacres : des granges pour les hommes, l’église pour

femmes et en­fants.

Pour clore cette jour­née mé­moire, on s’est re­cueilli au ci­me­tière de­vant le tom­beau des 642 vic­times de cet acte de barbarie na­zie. ■

MÉ­MOIRE. Le groupe dans les rues du vil­lage mar­tyr à proxi­mi­té de la grange Lau­dy où cinq hommes ont échap­pé à la mort. Au­jourd’hui seul, Ro­bert Hé­bras, 92 ans, vit tou­jours.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.