Il était au­to­ri­sé à dé­te­nir des armes

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités -

Fi­ché pour ra­di­ca­li­sa­tion et au­to­ri­sé à dé­te­nir des armes : les ques­tions se mul­ti­plient au­tour du cas d’Adam Dja­zi­ri, mort lun­di dans l’at­ten­tat ra­té sur les ChampsE­ly­sées et dont quatre membres de la fa­mille ont été pla­cés en garde à vue

L’homme, 31 ans, était fi­ché de­puis 2015 pour son ap­par­te­nance à la mou­vance is­la­miste ra­di­cale. Il dis­po­sait néan­moins d’une au­to­ri­sa­tion de dé­ten­tion d’arme car il pra­ti­quait le tir spor­tif. Lun­di, peu avant 16 heures, Adam Dja­zi­ri n’a fait d’autre vic­time que lui­même en fon­çant contre un vé­hi­cule des gen­darmes mo­biles, près de deux mois après l’as­sas­si­nat d’un po­li­cier le 20 avril par un dji­ha­diste tué par les forces de l’ordre, dé­jà à deux pas du Rond­Point des ChampsE­ly­sées. Griè­ve­ment bles­sé, l’as­saillant a suc­com­bé peu après. Si l’at­taque n’a pas été re­ven­di­quée, ce mode opé­ra­toire et ce type de cible sont ceux pré­co­ni­sés par les dji­ha­distes.

Les per­qui­si­tions me­nées à son do­mi­cile dans l’Es­ CHAMPS-ÉLY­SÉES.

sonne ont per­mis de dé­cou­vrir un « stock d’armes », se­lon une source proche du dos­sier, ain­si qu’une lettre­tes­ta­ment dans la­quelle il prête al­lé­geance au chef du groupe Etat is­la­mique (EI), Abou Ba­kr al­Bagh­da­di, a été re­trou­vée.

« Double jeu »

Une cible vi­sée à deux re­prises en moins de deux mois.

Dans cette lettre des­ti­née à son beau­frère, le sus­pect af­firme avoir joué « double jeu » en consti­tuant un ar­se­nal dans le cadre de son ac­ti­vi­té de tir spor­tif en vue de com­met­

tre un at­ten­tat Neuf armes étaient en­re­gis­trées au­près des au­to­ri­tés, dont trois étaient sou­mises à une au­to­ri­sa­tion par­ti­cu­lière (deux pis­to­lets et une ca­ra­bine). À la veille de pré­sen­ter en Conseil des mi­nistres un nou­veau pro­jet de loi antiterroriste, le Pre­mier mi­nistre Édouard Philippe a re­con­nu hier que « per­sonne ne pou­vait se sa­tis­faire » de cette si­tua­tion.

L’homme, père de deux en­fants, qui n’a ja­mais été condam­né, avait été re­pé­ré pour sa ra­di­ca­li­sa­tion et

fai­sait l’ob­jet d’une fiche S (pour Sû­re­té de l’État) après plu­sieurs voyages en Tur­quie qui in­té­ressent les en­quê­teurs. Il avait in­vo­qué faire du négoce de bi­joux pour jus­ti­fier ces dé­pla­ce­ments dans ce pays connu pour être une voie d’ac­cès pri­vi­lé­giée des dji­ha­distes eu­ro­péens vers la Sy­rie.

Son père, son ex­épouse, son frère et sa belle­soeur ont été in­ter­pel­lés lun­di soir dans le pa­villon de banlieue de Ples­sis­Pâ­té (Es­sonne) où la fa­mille vit de­puis 28 ans, et pla­cés en garde à vue. ■

PHO­TO AFP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.