Li­bé­ré après les crimes du mois de mars

La Montagne (Vichy) - - Région Faits Divers - Gaëlle Cha­zal

Pla­cé en dé­ten­tion pro­vi­soire à Mou­lins-Yzeure de­puis le 15 mars der­nier, Ben Z. a été li­bé­ré ven­dre­di. Il reste pla­cé sous contrôle ju­di­ciaire.

Ce Ma­ho­rais de 20 ans avait été in­car­cé­ré après les crimes sur­ve­nus en mars à Mont­lu­çon. Sus­pec­té d’avoir été présent sur les lieux du viol en réunion et sé­ques­tra­tion com­mis tôt le di­manche 12 mars, bou­le­vard de Cour­tais, il avait été mis en exa­men pour com­pli­ci­té par le pôle cri­mi­nel de Cus­set.

Il avait éga­le­ment été pla­cé en garde à vue pour l’ho­mi­cide des époux De­gl’In­no­cen­ti et de Jea­nine Ponce sans qu’au­cune charge ne soit re­te­nue contre lui. « Tous les élé­ments dé­montrent qu’il n’y était pas. Mon client était mis en cause par l’un des deux prin­ci­paux au­teurs alors qu’il n’était pas avec eux cette nuit­là », in­dique son avo­cate, Me Fa­bienne Causse.

Ce jeune Ma­ho­rais était présent à Mont­lu­çon ce week­end­là. Il connais­sait le mi­neur de 17 ans sus­pec­té d’être l’un des deux ac­teurs ma­jeurs de cette sé­rie de crimes. « Mais il n’a par­ti­ci­pé à rien, in­siste Me Causse. Il est ar­ri­vé en France en 2013 pour fi­nir ses études. Il n’est pas connu des forces de po­lice. Il tra­vaillait au mo­ment de son in­ter­pel­la­tion. »

De re­tour chez son frère à Cler­mont­Fer­rand de­puis ven­dre­di, son client a été « mar­qué » par ces trois mois de dé­ten­tion. « Je vais le lais­ser un peu res­pi­rer. Nous al­lons en­suite dé­po­ser une re­quête pour qu’il ne soit plus mis en exa­men et peut­être pla­cé sous le sta­tut de té­moin as­sis­té. »

L’af­faire des crimes « se re­centre sur la res­pon­sa­bi­li­té ex­clu­sive – avec ré­serves car l’ins­truc­tion est loin d’être ter­mi­née – de Za­ki A. T. et du mi­neur, dans l’en­semble des faits d’ho­mi­cides ag­gra­vés et de viol en réunion », in­dique le par­quet de Cus­set.

Les deux mi­neurs in­ter­pel­lés le 17 mars à Mont­lu­çon et pla­cés en garde à vue pour l’ho­mi­cide des époux De­gl’In­no­cen­ti ont eux aus­si été re­mis en li­ber­té, sous contrôle ju­di­ciaire, « après au­di­tions et vérification scru­pu­leuse de leur em­ploi du temps et des élé­ments de po­lice scien­ti­fique pou­vant les concer­ner ». ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.