Une pra­tique pas d’ac­tua­li­té chez les pe­tits ca­vistes

La Montagne (Vichy) - - Vichy Vivre Sa Ville - E.ENAUD

Chez les com­mer­çants spé­cia­li­sés dans la vente de vin en cen­tre­ville, la pra­tique de la consigne est beau­coup moins fa­cile à mettre en oeuvre que chez les « gros » ca­vistes.

C’est le cas, par exemple, à la « Cave d’Agnès », rue Lu­cas. Dans cette pe­tite bou­tique, les bou­teilles ne sont pas consi­gnées, mais pren­dront en­suite la di­rec­tion de la benne verte.

Ce qui re­lève moins d’un choix que d’une forme de contrainte, pour la gé­rante de l’en­seigne. « La pra­tique de la consigne né­ces­site d’avoir de la place pour sto­cker des bou­teilles », pré­ci­set­elle. « De plus il faut du ma­té­ AGNÈS. Faute de place, la ca­viste ne consigne pas ses bou­teilles. riel pour les la­ver et les re­mettre en ser­vice ». Ce que les pe­tits ca­vistes ne pos­sèdent pas tou­jours.

Di­rec­tion la benne verte

Aus­si, la pra­tique de la consigne n’est pas da­van­tage d’ac­tua­li­té à la Cave du Carl­ton et à l’épi­ce­rie fine si­tuées rue Wil­son. Là, les clients ne ra­mènent pas les bou­teilles, qui ter­mi­ne­ront donc (en théo­rie) dans les fa­meuses bennes vertes de ré­colte du verre qui, qu’elles soient aé­riennes ou en­ter­rées, se re­censent au nombre d’une cin­quan­taine sur la ville de Vi­chy. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.