Mais où étaient donc les filles ?

La Montagne (Vichy) - - Sports Auvergne - Ra­phaël Ro­chette

« On au­rait ai­mé un pe­lo­ton bien plus consé­quent. »

Hé­lène Vialle, pré­si­dente du VC Am­ber­tois, ne ca­chait pas sa dé­cep­tion au mi­cro du spea­ker, avant le dé­part du Prix fé­mi­nin de Vertolaye, sa­me­di der­nier.

Une ving­taine de filles, seule­ment, toutes ca­té­go­ries confon­dues (de mi­nimes à se­niors), se te­nait der­rière la ligne, aux ordres du star­ter. Hé­lène Vialle en es­pé­rait trois fois plus sur cette épreuve re­ve­nant au ca­len­drier.

« Je suis dé­çue, mais je ne vais pas pleu­rer. Mal­gré tout, ça reste une course cor­recte », nous confiait la res­pon­sable du club am­ber­tois. Il n’em­pêche, c’était l’une des rares oc­ ca­sions dans l’an­née où ces jeunes femmes peuvent cou­rir entre elles, en Au­vergne. Et, en dé­pit des ef­forts du Vé­lo Club pour faire la publicité de son épreuve, ce Prix de Vertolaye s’est avé­ré bien tris­tou­net, avec cette par­ti­ci­pa­tion si mai­gre­lette.

« C’est notre cap ! »

« On a mis la course sur tous les sites qu’on connaît, ex­pli­quait Hé­lène Vialle. On a fait faire des flyers (af­fi­chettes, ndlr) .Je ne sais pas ce qu’il faut faire de plus… »

La pré­si­dente avan­çait l’ex­cuse du bac pour ex­pli­quer cette désaf­fec­tion. « Beau­coup sont re­te­nues par leurs études. Elles sont plus stu­dieuses que les gar­çons. Et il y a tou­jours le risque de tom­ber en course. Ça peut ar­ri­ver… »

Sur un ef­fec­tif po­ten­tiel d’une qua­ran­taine de ju­niors­se­niors, sur l’en­semble de la grande ré­gion, une de­mi­dou­zaine seule­ment a ho­no­ré l’in­vi­ta­tion du VCA. C’est peu…

« Il ne faut sur­tout pas cas­ser le cyclisme fé­mi­nin », in­sis­tait ce­pen­dant Hé­lène Vialle, très en­ga­gée pour son dé­ve­lop­pe­ment. Loin de nous cette in­ten­tion, mais force est de consta­ter qu’il peine vrai­ment à exis­ter, que les an­nées passent sans qu’il ne par­vienne à prendre vé­ri­ta­ble­ment son es­sor.

Le co­mi­té Au­ra compte pour­tant trois équipes de Di­vi­sion Na­tio­nale, mais seule Mor­gane Cos­ton, la Po­note du VC Saint­Ju­lie­nen­Ge­ne­vois, s’est dé­pla­cée de Haute­Sa­voie, où elle ré­side.

« Mes co­équi­pières ne vou­laient pas venir. Ça fait loin, juste pour une course ré­gio­nale de 50 km. Ça leur fai­sait trop de tra­jet. »

Mal­gré tout, Hé­lène Vialle et les Am­ber­tois ne se dé­cou­ragent pas. Ils re­met­tront l’ou­vrage sur le mé­tier, l’an pro­chain.

« Dans la me­sure du pos­sible, à Vertolaye ou ailleurs, on main­tien­dra cette course. Notre club veut dé­ve­lop­per le vé­lo fé­mi­nin. On tien­dra quand même cette barre, car c’est notre cap ! » ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.