Ni­cole Bel­lou­bet une « Sage » à la Jus­tice

La Montagne (Vichy) - - Nouveau Gouvernement -

Agré­gée de droit pu­blic et membre du Conseil consti­tu­tion­nel de­puis 2013, Ni­cole Bel­lou­bet, qui a exer­cé des man­dats lo­caux à Tou­louse et en ré­gion Mi­diPy­ré­nées sous les cou­leurs du Par­ti so­cia­liste, suc­cède à Fran­çois Bay­rou comme garde des Sceaux.

Agée de 62 ans, ce doc­teur en droit est aus­si une spé­cia­liste des ques­tions sco­laires.

Elle a com­men­cé sa car­rière dans l’en­sei­gne­ment avant de de­ve­nir dès 42 ans rec­trice de l’aca­dé­mie de Li­moges (entre 1997 et 2000), puis de celle de Tou­louse, jus­qu’en 2005.

À cette date, elle avait de­man­dé au gou­ver­ne­ment de mettre fin à ses fonc­tions.

Dans une lettre aux chefs d’éta­blis­se­ment, Ni­cole Bel­lou­bet avait ex­pli­qué ne plus trou­ver la « force de convic­tion suf­fi­sante pour ser­vir le mi­nis­tère de l’Édu­ca­tion na­tio­nale ».

Elle avait cri­ti­qué en termes voi­lés le manque de moyens, dé­plo­rant, de la part de l’exé­cu­tif alors me­né par Jean­Pierre Raf­fa­rin, une ab­sence de co­ NI­COLE BEL­LOU­BET. Une ju­riste membre du Conseil consti­tu­tion­nel.

hé­rence « entre des am­bi­tions af­fi­chées et des actes po­sés concrè­te­ment ».

De 2000 à 2005, Ni­cole Bel­lou­bet a été pré­si­dente du Co­mi­té in­ter­mi­nis­té­riel de pi­lo­tage pour la pro­mo­tion de l’éga­li­té des sexes dans le sys­tème édu­ca­tif. Elle a en par­ti­cu­lier ré­di­gé des rap­ports « sur l’avenir du ly­cée » et sur la « lutte contre les vio­lences sexistes et sexuelles dans les éta­blis­se­ments sco­laires ». Elle a aus­si écrit sur la laï­ci­té et la mixi­té à l’école.

Sixième femme mi­nistre de la Jus­tice sous la Ve Ré­pu­blique, elle est mère de trois en­fants, et veuve d’un pro­fes­seur de droit. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.