Jean-Paul Chioc­chet­ti (DRH) : « Il n’y au­ra pas de dé­part contraint »

La Montagne (Vichy) - - Le Fait Du Jour -

« Nous sommes sur un plan de pré­re­traite vo­lon­taire »

« Il n’y au­ra pas de dé­part contraint. C’est un en­ga­ge­ment de Mi­che­lin », a te­nu à confir­mer, avec force, Jean-Paul Chioc­chet­ti, di­rec­teur des res­sources hu­maines Mi­che­lin France, hier, suite à l’an­nonce du pro­jet de nou­velle or­ga­ni­sa­tion du groupe Mi­che­lin au ni­veau mon­dial.

Une nou­velle or­ga­ni­sa­tion qui au­ra un im­pact sur les ef­fec­tifs, no­tam­ment aux États­Unis et sur­tout ici en France à Cler­mont­Fer­rand : « Nous sommes sur un plan de pré­re­traite vo­lon­taire ». Le di­rec­teur des res­sources hu­maines de Mi­che­lin France a aus­si confir­mé que Mi­che­lin pro­po­se­ra une se­conde me­sure de mo­bi­li­té vo­lon­taire, dans la li­mite des places dis­po­nibles ».

A Cler­mont­Fer­rand, le groupe Mi­che­lin es­time à 2.000 le nombre de sa­la­riés qui pour­raient par­tir à la re­traite entre 2018 et 2021. Le ma­nu­fac­tu­rier a bien pré­vu de re­cru­ter du­rant cette pé­riode (en­vi­ron 1.000 per­sonnes) mais a bien pré­ci­sé que 970 dé­parts à la re­traite ne se­ront pas com­pen­sés.

Quels sont les sa­la­riés Mi­che­lin à Cler­mont-Fer­rand qui sont concer­nés par ces me­sures ?

Jean­Paul Chioc­chet­ti ex­plique que « les agents en poste à Cler­montFer­rand ne se­ront pas tou­chés ». Ces me­sure concernent les col­la­bo­ra­teurs (Etam : em­ployés, tech­ni­ciens, agents de maî­trise) et cadres des sites des Carmes, de La­doux, Ca­ta­roux, des Gra­vanches et de La Com­baude. Ac­tuel­le­ment, Cler­mont compte 8.500 col­la­bo­ra­teurs et cadres qui tra­vaillent sur les dif­fé­rents sites Mi­che­lin.

Qui sont les cadres et col­la­bo­ra­teurs éli­gibles au plan de pré­re­traite vo­lon­taire ?

« Sont éli­gibles au plan de pré­re­traite les sa­la­riés pou­vant jus­ti­fier d’une re­traite à taux plein Sé­cu­ri­té so­ciale avant le 31 dé­cembre 2020 et ce­la se fe­ra sur la base du vo­lon­ta­riat », pré­cise le di­rec­teur des res­sources hu­maines.

Quel ca­len­drier ? Jean­Paul Chioc­chet­ti a don­né aus­si un ca­len­drier. En ef­fet, le groupe Mi­che­lin veut al­ler très vite dans la mise en place de sa nou­velle or­ga­ni­sa­tion qui dé­bu­te­ra au 1er jan­vier 2018. Le livre blanc a été re­mis aux syn­di­cats ce jeu­di 22 juin. Un co­mi­té d’en­tre­prise ex­tra­or­di­naire est fixé au 6 juillet pour dé­bu­ter les né­go­cia­tions : « Elles du­re­ront quatre mois, en juillet, sep­tembre, oc­tobre et no­vembre, pour la si­gna­ture d’un ac­cord fin no­vembre ». Quant à la pé­riode de vo­lon­ta­riat, elle se­ra ou­verte du­rant le pre­mier tri­mestre de l’an­née 2018. La pé­riode de pré­re­traite vo­lon­taire s’éta­le­ra alors jus­qu’en 2021.

PHOTO MI­CHE­LIN

JEAN-PAUL CHIOC­CHET­TI. Di­rec­teur des res­sources hu­maines Mi­che­lin France.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.