Le compte ne fait pas les bons amis

La ma­jo­ri­té s’est ap­puyée sur le compte ad­mi­nis­tra­tif 2016, hier, en ses­sion du conseil dé­par­te­men­tal, pour ex­pli­quer que la si­tua­tion fi­nan­cière de l’Al­lier s’amé­lio­rait. La gauche a es­ti­mé que c’était, entre autres, au dé­tri­ment des contri­buables.

La Montagne (Vichy) - - Allier Actualité - An­toine De­la­cou

Élo­gieux. Claude Ri­bou­let (URB) n’a trou­vé au­cune faille dans le compte ad­mi­nis­tra­tif 2016 qu’il a rap­por­té, hier ma­tin, en ses­sion du conseil dé­par­te­men­tal.

En com­pa­rant l’ac­tuel pa­no­ra­ma fi­nan­cier de l’Al­lier au dé­cor bud­gé­taire pré­cé­dent, ce­lui de la man­da­ture de l’an­cien pré­sident du conseil gé­né­ral, JeanPaul Du­frègne (PCF), l’élu de Com­men­try a même af­fi­ché une sé­ré­ni­té en bé­ton ar­mé : « La si­tua­tion était ex­trê­me­ment cri­tique. Il a fal­lu ap­por­ter des me­sures à la hau­teur des dif­fi­cul­tés. Une ges­tion ri­gou­reuse de la dé­pense grâce à la­quelle nous avons pu no­tam­ment cor­ri­ger l’en­det­te­ment ».

Gé­rard Dé­riot (URB), le pré­sident du conseil dé­par­te­men­tal, a ap­puyé cette ana­lyse, tout en se dé­fen­dant de ver­ser dans une in­fa­tua­tion ex­ces­sive : « Ce n’est pas de l’au­to­sa­tis­fac­tion, c’est un constat ! »

Un « constat que ça va mieux » re­po­sant sur « les ef­forts bud­ gé­taires » ins­tau­rés par la ma­jo­ri­té, a in­sis­té Claude Ri­bou­let. En ef­fet, il a ex­pli­qué que l’exé­cu­tif dé­par­te­men­tal avait en­ga­gé en 2015, dès son en­trée en fonc­tion, « un plan d’éco­no­mies sans pré­cé­dent », avec pour ob­jec­tif de per­mettre au Dé­par­te­ment de « conti­nuer à sou­te­nir les Bour­bon­nais et les ter­ri­toires ».

Claude Ri­bou­let a dres­sé le por­trait­ro­bot d’un dé­par­te­ment en­core conva­les­cent, mais en voie de ré­mis­sion grâce à « la per­ti­nence » de la « stra­té­gie fi­nan­cière » de la ma­jo­ri­té em­me­née par l’URB : « Nos ac­tions com­mencent à por­ter leurs fruits. La dette a été ré­duite de 10,2 mil­lions d’eu­ros entre 2015 et 2016. La ca­pa­ci­té du Dé­par­te­ment à fi­nan­cer par lui­même son in­ves­tis­se­ment s’est ac­crue pour la se­conde an­née consé­cu­tive, après une baisse conti­nue entre 2011 et 2014. Et notre taux d’épargne brute s’est amé­lio­ré, un phé­no­mène di­rec­te­ment lié au ca­rac­tère ex­cep­tion­nel de la ré­duc­tion des dé­penses de fonc­tion­ne­ment ».

Des éco­no­mies qui ont sur­tout été ef­fec­tuées au dé­tri­ment de la po­pu­la­tion, a es­ti­mé Ber­nard Poz­zo­li (PS) : « Vous avez sup­pri­mé des dis­po­si­tifs ! Des me­sures qui ont no­tam­ment fra­gi­li­sé les as­so­cia­tions ».

Mais Claude Ri­bou­let a sur­tout re­te­nu que ces « ef­forts bud­gé­taires per­ma­nents » avaient per­mis au Dé­par­te­ment de conti­nuer à « main­te­nir un ser­vice pu­blic de qua­li­té » et à ré­pondre à ses mis­sions pre­mières : ho­no­rer sa po­li­tique de so­li­da­ri­té en­vers les per­sonnes âgées, les per­sonnes dé­pen­dantes et les bé­né­fi­ciaires du RSA. Ou en­core « conti­nuer à sou­te­nir, créer, in­no­ver, en ma­tière de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique, en in­ves­tis­sant 46,8 mil­lions d’eu­ros en 2016 ».

Ber­nard Poz­zo­li (PS), lui, a mis en lu­mière d’autres chiffres. Si le so­cia­liste a confir­mé qu’il avait consta­té des évo­lu­tions de­puis deux ans, il a as­sé­né qu’elles étaient très cher payées pour l’Al­lier. À com­men­cer pour le porte­mon­naie de ses contri­buables : « Il y a eu une aug­men­ta­tion des im­pôts de 14 % ! Les Bour­bon­nais su­bissent de plein fouet la po­li­tique que vous me­nez de­puis deux ans ».

En apos­tro­phant Gé­rard Dé­riot, Jean­Paul Du­frègne a re­bon­di au su­jet de la fis­ca­li­té : « Nous, nous n’avons pas fait les poches des contri­buables. Je constate que c’est d’ailleurs ce que vous nous re­pro­chez au­jourd’hui ». ■

PHOTO D’ILLUSTRATION

SO­LI­DA­RI­TÉ. La ma­jo­ri­té dé­par­te­men­tale a af­fir­mé, hier, que ses « ef­forts bud­gé­taires » lui avaient per­mis de conti­nuer à as­su­rer ses mis­sions pre­mières, par­mi les­quelles sa po­li­tique de so­li­da­ri­té en­vers les per­sonnes âgées.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.