La­ville­nie es­père les 20 fou­lées

La Montagne (Vichy) - - Sports L'actu Nationale - Fran­cis La­porte

Re­naud La­ville­nie dé­fen­dra les cou­leurs fran­çaises aux cham­pion­nats d’Eu­rope par équipes, à Lille, di­manche après-mi­di (14 h 46). Et le per­chiste cler­mon­tois l’es­père, sur élan com­plet.

Seuls les ini­tiés s’en sont ren­du compte. Sur le sau­toir de Tur­ku en­tur­ban­né de fraî­cheur, la se­maine der­nière, Re­naud La­ville­nie s’est élan­cé avec une course à 16 fou­lées et pas les 20 pro­gram­mées.

Au mee­ting IAAF fin­lan­dais, le Cler­mon­tois avait pour­tant dé­ci­dé d’en fi­nir avec l’élan ré­duit qui com­mande son dé­but de sai­son. « Seize fou­lées, c’était pré­vu jus­qu’à Eu­gene (son 3e concours). Mais dès l’échauf­fe­ment, no­tam­ment avec les 12°C, j’ai sen­ti que ce se­rait dif­fi­cile et j’ai pris la dé­ci­sion de com­men­cer sur 16. Et de voir en­suite ». Tout vu. La météo n’au­to­ri­sa pas de chan­ge­ment et le recordman du monde fran­chit 5,81 m, sa moyenne de dé­but d’été. « Seize fou­lées a des avan­tages ; ça me per­met de conso­li­der la base du saut dans ma pré­pa­ra­tion et de LA­VILLE­NIE. Prêt à cou­rir sur un élan com­plet dû­ment tra­vaillé au stade des Cé­zeaux.

faire 5,80 m ré­gu­liè­re­ment en com­pé­ti­tion, même avec de la fa­tigue ou de mau­vaises condi­tions ».

À l’image des France Élite 2014 sur le tar­tan de Reims ba­layé par un vent tour­billon­nant, l’ar­tiste de la perche est même ca­pable de chan­ger d’élan sur la même ten­ta­tive ! Une arme ma­gique et ré­ser­vée.

« D’autres peuvent chan­ger sur deux fou­lées, mais sur quatre, à par moi, je ne vois pas ».

Des repères à prendre

La dif­fé­rence sur la piste se me­sure presque à 10 mètres, soit un dé­part à 37 m du bu­toir au lieu de 46 m. A la ver­ti­cale, le dif­ fé­ren­tiel ex­plose en termes de per­for­mances : le recordman du monde a po­sé sa meilleure marque à 16 fou­lées à 5,95 m et celle sur élan com­plet à 6,16 m, bien sûr.

« J’ai hâte d’être sur cet élan pour ex­ploi­ter ce que je sais faire », ex­pose le vice­cham­pion olym­pique de Rio. Du coup, ce se­ra, ce week­end, à Lille, sauf s’il fait 10°C », ra­joute­t­il, bla­gueur.

Le pas­sage à 20 se fait, il est vrai, de plus en plus né­ces­saire. « Les cham­pion­nats vont ar­ri­ver et il me faut quelques com­pé­ti­tions pour prendre mes repères avec. Tout peut ar­ri­ver en une seule com­pète comme en trois. Mais dans l’en­semble, les sen­sa­tions sont en­cou­ra­geantes. J’ai re­trou­vé de la vi­tesse, de l’en­ga­ge­ment et de très bonnes sen­sa­tions sur le cô­té perche ».

Une pro­gres­sion qu’il veut mettre en pra­tique pour son re­tour en bleu, di­manche, au Sta­dium nor­diste. « Mon am­bi­tion se­ra d’abord la vic­toire. Et comme il y au­ra de la concur­rence, je cher­che­rai à amé­lio­rer ma meilleure per­for­mance de la sai­son (5,83 m), voire la meilleure perf mon­diale (5,90 m) ». ■

PHOTO JEAN-LOUIS GORCE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.