Flo­rian Va­chon : « L’en­vie de bien faire »

La Montagne (Vichy) - - Sports Cyclisme - Ra­phaël Ro­chette ra­phael.ro­chette@cen­tre­france.com

À 32 ans, Flo­rian Va­chon s’aligne pour la 10e fois au cham­pion­nat de France pro­fes­sion­nel sur route. Le Mont­lu­çon­nais se­ra le chef de file du clan au­ver­gnat.

«Je n’ai pas dû ra­ter un seul cham­pion­nat de France. » Flo­rian Va­chon ne se sou­vient plus avec pré­ci­sion. Mais si sa mé­moire ne le tra­hit pas, vu qu’il est pas­sé pro en 2008, le Mont­lu­çon­nais pren­dra part, ce di­manche ma­tin (10 h 40), à son dixième cham­pion­nat de France pro­fes­sion­nel.

Il se­ra le plus ca­pé de la pe­tite dé­lé­ga­tion au­ver­gnate*. Et il peut être con­si­dé­ré comme son chef de file, en l’ab­sence des deux té­nors, Ro­main Bar­det et Ju­lian Ala­phi­lippe. Le lea­der d’AG2R a en ef­fet dé­ci­dé de faire l’im­passe pour la pre­mière fois et le pun­cheur de Quick Step est tou­jours « out » suite à son opé­ra­tion d’un ge­nou.

« Mou­ve­ment »

Avec dé­jà une longue car­rière chez les pros et trois par­ti­ci­pa­tions au Tour de France à son ac­tif, le Mont­lu­çon­nais peut se tar­guer d’un gros vé­cu, ce qui est loin d’être le cas des autres Au­ver­gnats en

lice au­jourd’hui sur 248 km, a for­tio­ri des plus jeunes, comme Ré­mi Ca­va­gna et Bryan Ala­phi­lippe, âgés de 21 ans.

« Il va fal­loir mettre toute cette ex­pé­rience en ac­tion, re­lève le ca­pi­taine de route de For­tu­néo­Vi­tal Concept. J’es­père sur­tout qu’il va y avoir une course de mou­ve­ment. »

Dans ce cas de fi­gure, l’équipe bre­tonne et son Au­ver­gnat au­raient da­van­

tage voix au cha­pitre, sa­chant que le po­ten­tiel de For­tu­néo est plus li­mi­té en termes de sprin­teurs.

« Si Ro­main (Bar­det) ne vient pas, c’est qu’il a ju­gé qu’il n’avait pas beau­coup d’op­por­tu­ni­tés à faire ce cham­pion­nat. Ça veut dire que ça tourne plus vers les sprin­teurs et les pun­cheurs. Si c’est plus pour les pun­cheurs, j’ai quelques pos­si­bi­li­tés de ti­rer mon épingle du jeu. Après, si c’est vrai­ment pour les sprin­teurs, on va avoir du mal avec l’équipe For­tu­néo à faire face aux ar­ma­das de Co­fi­dis et de la FDJ pour em­pê­cher une ar­ri­vée au sprint. »

Quoi qu’il en soit, le Bour­bon­nais est tou­jours mo­ti­vé quand il s’agit de par­tir en quête d’un maillot tri­co­lore. « À chaque fois, j’y vais avec l’en­vie de bien faire, de réus­sir le meilleur ré­sul­tat pos­sible, car c’est une course qui marque. »

« Cres­cen­do »

On se sou­vient plu­sieurs an­nées après du nom du vain­queur, d’au­tant qu’il a été fa­ci­le­ment iden­ti­fié au sein du pe­lo­ton, pen­dant toute une sai­son, par sa tu­nique bleu­blanc­rouge.

Ça fait rê­ver, y com­pris des cou­reurs ex­pé­ri­men­tés comme Flo­rian Va­chon. A­t­il la forme pour se mê­ler à la lutte ? A prio­ri, oui. « Là, ça va bien, ré­pond­il. Je suis content de ma condi­tion. Je monte cres­cen­do et j’es­père pou­voir haus­ser le ni­veau, mi­juillet, sur le Tour. »

L’Au­ver­gnat se pro­jette dé­jà sur la Grande Boucle. Il n’a pas en­core l’as­su­rance d’être au dé­part, le 1er juillet pro­chain à Dus­sel­dorf, mais il se pré­pare à cette éven­tua­li­té qu’il sou­haite ar­dem­ment. « À l’heure d’au­jourd’hui, je n’ai au­cune cer­ti­tude (...). Je suis en pleine pos­ses­sion de mes moyens, j’ai en­vie d’y al­ler. Je leur ai dit (aux res­pon­sables de l’équipe): “si vous comp­tez sur moi, je se­rai pré­sent”. Ce sont eux qui choi­si­ront après le cham­pion­nat de France. »

A­t­il un bon pres­sen­ti­ment ? Flo­rian ne s’avance pas. « Ça dé­pend quelle orien­ta­tion pren­dra l’équipe. Si elle est plus axée vers les sprin­teurs ou les grim­peurs. Si c’est pour pré­pa­rer les sprints à Dan McLay, j’ai la pos­si­bi­li­té de bien frot­ter, de pou­voir le pla­cer au mieux (à l’avant du pe­lo­ton), donc il y a des chances (qu’il soit re­te­nu). Si c’est pour les purs grim­peurs, j’au­rai plus de dif­fi­cul­tés. »

En tout cas, Va­chon se pré­pare comme s’il par­tait trois se­maines de la mai­son, cet été. Ils sont une dou­zaine pour neuf places, chez For­tu­néo. Un coup d’éclat, de­main, lui as­su­re­rait sû­re­ment son billet pour l’Al­le­magne. ■

(*) Cinq autres Au­ver­gnats fi­gurent sur la liste des 154 en­ga­gés. Un autre Mont­lu­ço­nais, Bryan Ala­phi­lippe (Ar­mée de Terre), l’Is­soi­rien Ni­co­las Bal­do (HP BTP Au­ber 93), le Nor­mand li­cen­cié à l’ACV Aurillac Fran­çois Bi­dard (AG2R), l’Au­bié­rois Ré­mi Ca­va­gna (Quick Step) et le Cler­mon­tois d’ori­gine ber­ri­chonne Ro­main Com­baud (Del­ko Mar­seille).

PHO­TO CÉ­CILE CHAMPAGNAT

VA­CHON. Aux France, pour la 10e fois.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.