Vers un tour­nant

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités - BER­NARD STEPHAN ber­nard.stephan@cen­tre­france.com

Bruxelles avait per­du l’ha­bi­tude d’ac­cueillir un nou­veau ve­nu qui soit à la fois un Eu­ro­péen convain­cu et qui a été élu, entre autres sur un pro­gramme pro­Union. Em­ma­nuel Ma­cron c’est aus­si cette image, celle d’un nou­veau pré­sident qui a fait bran­dir dans ses mee­tings le dra­peau bleu étoi­lé et qui a mi­li­té pour « une Eu­rope qui pro­tège ». Il a été re­çu avec un cer­tain bon­heur par la ma­jo­ri­té des membres du conseil eu­ro­péen parce qu’il re­pré­sente ce­lui qui en­fin a fait re­cu­ler le po­pu­lisme et l’eu­ros­cep­ti­cisme dans une grande élec­tion na­tio­nale d’un des pays fon­da­teurs.

Em­ma­nuel Ma­cron est évi­dem­ment une sorte de mo­dèle pour l’Eu­rope, rom­pant ain­si avec une glis­sade eu­ros­cep­tique dont le point d’orgue a été le Brexit. Sa ve­nue à Bruxelles in­ter­ve­nait d’ailleurs un an après le vote bri­tan­nique, et quelques mois après l’élec­tion de Do­nald Trump à la tête des États­Unis. Un double signe du monde adres­sé à l’Eu­rope en lui tour­nant le dos. Rai­son de plus pour que l’Union res­serre les liens sur ceux qui croient en­core en son pro­jet.

Au cours de cette sé­quence le pré­sident fran­çais a ré­af­fir­mé l’axe fran­co­al­le­mand en confir­mant que Pa­ris veut être mo­teur. Dans la presse eu­ro­péenne, il avait sou­hai­té ré­ac­ti­ver la dy­na­mique en­tre­te­nue par Fran­çois Mit­ter­rand et Hel­mut Kohl. Et hier, très sym­bo­li­que­ment, il a pu­blié une tri­bune dans Der Spie­gel pour rendre un hom­mage ap­puyé à Hel­mut Kohl en af­fir­mant qu’il est temps pour la France de « res­sai­sir l’hé­ri­tage » de l’an­cien chan­ce­lier.

In­con­tes­ta­ble­ment Em­ma­nuel Ma­cron in­carne une nou­velle vo­lon­té eu­ro­péenne, c’est ain­si qu’elle est per­çue par une par­tie des pays membres quand d’autres traînent les pieds. Rai­son de plus pour le pré­sident de la Ré­pu­blique de fus­ti­ger ceux qui voient dans l’Eu­rope un ca­ta­logue de ser­vices, « un su­per­mar­ché ». Nous sommes peut­être à un tour­nant. Ce­lui d’une re­lance au­tour des pays qui veulent al­ler de l’avant. Il fau­dra en­core quelques mois. Le temps que l’Al­le­magne vote. Après quoi, en prin­cipe, France et Al­le­magne, peuvent re­lan­cer la grande idée de Mit­ter­rand et Kohl.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.