UN PRO­JET DE LOI QUI VA « SUR LE TER­RAIN DES BAR­BARES »

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités -

JACQUES TOU­BON. « Dis­sol­vant de co­hé­sion na­tio­nale ». Avec son pro­jet de loi an­ti­ter­ro­riste, l’exé­cu­tif prend le risque « d’al­ler sur le ter­rain des bar­bares », es­time le Dé­fen­seur des droits Jacques Tou­bon dans Le Monde. « Tout se passe comme s’il exis­tait en France des gens qui ne se­raient pas “pa­reils” et qui pré­sen­te­raient par es­sence plus de risques. Per­mettre que la loi or­di­naire fasse cou­rir le risque de cette dé­rive, c’est al­ler sur le ter­rain des bar­bares qui cherchent à dé­mon­trer qu’il ne peut pas y avoir de na­tion fran­çaise construite par la di­ver­si­té ». Pour lui, ce texte, « ins­tille une sorte de dis­sol­vant de la co­hé­sion na­tio­nale, une pi­lule em­poi­son­née ». « La ques­tion va bien au­de­là du res­pect de l’État de droit », juge Jacques Tou­bon, qui sou­ligne le re­cours dans le pro­jet de loi à « une éton­nante “nov­langue” de l’an­ti­ter­ro­risme ». ■

GUILLAUME LARRIVÉ. «Un peu bâ­clé ». Le dé­pu­té Les Ré­pu­bli­cains Guillaume Larrivé a dé­plo­ré hier l’ab­sence de « vo­let pé­nal » dans le pro­jet de loi an­ti­ter­ro­riste adop­té mer­cre­di, en Conseil des mi­nistres, et de­man­dé « une grande loi de pro­gram­ma­tion sur la sé­cu­ri­té in­té­rieure » en lieu et place d’un texte « un peu bâ­clé ». « Tout ce que j’ob­serve à ce stade c’est qu’il n’y a pas de vo­let pé­nal. » ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.