Il craint les ap­pels d’air

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités -

Le mi­nistre de l’In­té­rieur Gé­rard Col­lomb a af­fi­ché sa fer­me­té hier à Ca­lais, re­fu­sant toute ré­ou­ver­ture de centre pour mi­grants qui ris­que­rait de faire « ap­pel d’air » dans la ré­gion, tout en pro­met­tant de pré­sen­ter sous quinze jours un « plan » sur la de­mande d’asile.

«Il n’y au­ra pas de centre ou­vert ici » pour les mi­grants car « à chaque fois qu’on a construit un centre, il y a eu ap­pel d’air », a mar­te­lé Gé­rard Col­lomb. Et la feuille de route des pou­voirs pu­blics est claire : « on ne veut pas que se re­pro­duise une “Jungle” sur Ca­lais », a­t­il dit, en al­lu­sion au vaste bi­don­ville dé­man­te­lé en oc­tobre der­nier, opé­ra­tion énorme qui avait en­traî­né l’éva­cua­tion de 7.000 per­sonnes.

As­so­cia­tions dé­çues

Cette vi­site, la pre­mière de Gé­rard Col­lomb à Ca­lais, était or­ga­ni­sée alors que, pour la pre­mière fois de­puis le dé­but de la crise mi­gra­toire, un conduc­teur est mort cette se­maine dans un ac­ci­dent consé­cu­tif à un bar­rage dres­sé sur l’au­to­route par des mi­grants.

Le mi­nistre a ren­con­tré COL­LOMB. « Il n’y a pas d’un cô­té les po­li­ciers, les gen­darmes qui se­raient agres­sifs et de l’autre des mi­grants qui se­raient d’une dou­ceur lé­gen­daire. »

les as­so­cia­tions, qui ont vi­ve­ment dé­non­cé ces der­nières se­maines des vio­lences po­li­cières et l’aban­don hu­ma­ni­taire des mi­grants en l’ab­sence de toute struc­ture (points d’eau, centre d’ac­cueil…)

Un « échange ap­pro­fon­di » en « n’étant pas tou­jours d’ac­cord sur les so­lu­tions », a ré­su­mé le mi­nistre. Mais les as­so­cia­tions n’ont pas ca­ché leur

dé­cep­tion. « C’est le sta­tu quo, on n’a pas de ré­ponse sa­tis­fai­sante », a re­gret­té Fran­çois Guen­noc, de l’Au­berge des mi­grants, à la fois « sur la pos­si­bi­li­té d’avoir un ter­rain » et « une di­mi­nu­tion de la pres­sion des forces de po­lice ». Et « on s’at­tend à de­voir tra­vailler avec en­traves de la po­lice ».

« On ne com­prend pas qu’après au­tant d’an­nées on en soit en­core là », a lan­cé Jean­Claude Le­noir, de l’as­so­cia­tion Sa­lam, qua­li­fiant de « tra­gique » la ré­ponse à la crise.

« On ne peut pas ac­cueillir avec hu­ma­ni­té lorsque tout à coup on a un af­flux mi­gra­toire consi­dé­rable »

« Mais je pense qu’il y a une mau­vaise com­pré­hen­sion. Je sup­pose que M. Ma­cron va re­prendre les choses en main et dire ré­veillons nous ». Le pré­sident fran­çais avait ain­si « ap­pe­lé à la plus grande hu­ma­ni­té » dans la ges­tion du dos­sier mi­gra­toire.

« Pour avoir une grande hu­ma­ni­té il faut une grande fer­me­té », a sou­li­gné Gé­rard Col­lomb et « on ne peut pas ac­cueillir avec hu­ma­ni­té lorsque tout à coup on a un af­flux mi­gra­toire consi­dé­rable ». ■

➔ Ré­ac­tion. Le PCF a qua­li­fié hier d’« in­ac­cep­table et in­hu­main » le re­fus du mi­nistre de l’In­té­rieur Gé­rard Col­lomb de rou­vrir tout centre d’ac­cueil pour mi­grants à Ca­lais.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.