Le gou­ver­ne­ment ver­dit sa ligne

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités -

Le gou­ver­ne­ment a an­non­cé hier des pre­mières me­sures con­crètes sur l’en­vi­ron­ne­ment, dont une loi des­ti­née à em­pê­cher toute nou­velle re­cherche d’hy­dro­car­bures, ver­dis­sant un peu la pré­si­dence Ma­cron sans pour au­tant ras­su­rer les ONG.

Prin­ci­pale an­nonce faite par Ni­co­las Hu­lot, mi­nistre de la Tran­si­tion éco­lo­gique : la pré­sen­ta­tion d’ici à l’au­tomne d’une loi vi­sant à em­pê­cher tout nou­veau per­mis d’ex­plo­ra­tion d’hy­dro­car­bures en France, ce qui ar­rê­te­rait de fait la re­cherche de gaz de schiste. « Pour qu’il n’y ait pas de nou­veaux per­mis, on doit chan­ger par la loi le code mi­nier, et on va le faire dans un dé­lai très court ». Ces dé­cla­ra­tions s’ins­crivent dans la li­gnée de pro­pos te­nus en fé­vrier par Em­ma­nuel Ma­cron, alors can­di­dat à l’élec­tion pré­si­den­tielle, qui s’était dit op­po­sé à la re­cherche de gaz de schiste en France mé­tro­po­li­taine.

Cette prise de po­si­tion avait, à l’époque, mar­qué une rare avan­cée d’Em­ma­nuel Ma­cron sur le ter­rain éco­lo­giste, alors que les HU­LOT. Il a re­gret­té que les Fran­çais aient été « in­ci­tés pen­dant des an­nées à ache­ter des vé­hi­cules pol­luants ».

ONG se mon­traient plu­tôt mé­fiantes quant à sa cam­pagne, Green­peace ju­geant par exemple « bien fade » son pro­gramme sur l’en­vi­ron­ne­ment.

Après l’élec­tion, l’exé­cu­tif avait vite don­né des gages aux dé­fen­seurs de l’en­vi­ron­ne­ment, d’abord par la no­mi­na­tion de Ni­co­las Hu­lot, avec un sta­tut de mi­nistre d’État, puis par la po­si­tion of­fen­sive

du nou­veau chef d’État à la suite du re­trait amé­ri­cain de l’ac­cord de Pa­ris sur le cli­mat.

Les pro­pos de Ni­co­las Hu­lot, en at­ten­dant une « feuille de route » pro­mise pour dé­but juillet sur la tran­si­tion éner­gé­tique, n’ont tou­te­fois pas plei­ne­ment convain­cu les ONG.

« C’est une an­nonce po­si­tive mais sans sur­prise et, pour le mo­ment, in­ suf­fi­sante », a ju­gé Cé­lia Gau­tier, du Ré­seau Ac­tion Cli­mat, fé­dé­ra­tion des as­so­cia­tions du sec­teur.

Elle re­gret­tait que Ni­co­las Hu­lot mette l’ac­cent sur l’in­ter­dic­tion des per­mis d’ex­plo­ra­tion et semble se re­fu­ser à agir au ni­veau de l’ex­ploi­ta­tion, alors qu’Em­ma­nuel Ma­cron avait clai­re­ment en­vi­sa­gé en fé­vrier de blo­quer les fo­rages pé­tro­liers outre­mer, en pre­mier lieu au large de la Guyane.

Ali­gner la fis­ca­li­té du die­sel

Le mi­nistre a ju­gé hier dif­fi­cile la mise en oeuvre de telles me­sures, es­ti­mant qu’elles ou­vri­raient la voie à de nom­breux li­tiges entre l’État et les com­pa­gnies concer­nées.

« C’est très pro­blé­ma­tique pour nous », a re­gret­té Ce­lia Gau­tier. « C’est jus­te­ment le but po­li­tique d’une loi de se heur­ter, à un mo­ment, aux in­té­rêts de l’in­dus­trie de l’éner­gie fos­sile ! »

En outre, Ni­co­las Hu­lot a aus­si ex­pri­mé son sou­hait d’agir « as­sez ra­pi­de­ment » pour ali­gner la fis­ca­li­té du die­sel, ac­tuel­le­ment plus avan­ta­geuse, sur celle de l’es­sence. ■

PHO­TO AFP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.