Un che­val adap­té à son ter­roir et star té­lé

La Montagne (Vichy) - - Magdimanche -

De la Rus­sie… « Le che­val de race Au­vergne est adap­té à son ter­roir, in­siste Laurent Pra­dier. C’est un che­val ha­bi­tué à vivre à plus de 1.000 mètres d’al­ti­tude. Il a été uti­li­sé pour le tra­vail dans les champs et pour la ca­va­le­rie. Ce sont les seuls qui sont re­ve­nus de la re­traite de Rus­sie, au dé­but du XIXe siècle car ils étaient ha­bi­tués à vivre dans la neige. » Puis « la lo­gis­tique de l’ar­mée s’est faite avec des mu­lets, car ils al­laient plus len­te­ment et por­taient plus de charges. La race a alors com­men­cé à de­ve­nir plus lourde. Au XXe siècle, il n’y a plus eu be­soin de che­vaux, avec la mé­ca­ni­sa­tion de l’agri­cul­ture et du trans­port. Il res­tait deux dé­bou­chés : le sport ou la viande ». … À Equi­dia Life. Le che­val de race Au­vergne a été mis en avant l’an­née der­nière grâce à Tao, du do­maine de Moi­das, et sa par­ti­ci­pa­tion à 1.000 ki­lo­mètres à che­val, d’Equi­dia Life. Cette sé­rie­do­cu­men­taire, pré­sen­tée par Ju­lie Ray­naud, comp­tait 18 épi­sodes de 52 mi­nutes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.