Un pacte pour mieux res­pi­rer

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités -

Em­ma­nuel Ma­cron s’est en­ga­gé à por­ter « dès sep­tembre pro­chain » de­vant l’ONU le pro­jet de « pacte mon­dial pour l’en­vi­ron­ne­ment » pré­sen­té hier à Pa­ris par des ju­ristes, per­son­na­li­tés po­li­tiques, ex­perts et mi­li­tants éco­lo­gistes pour ren­for­cer le droit de l’en­vi­ron­ne­ment.

«Sur le plan pla­né­taire, nous de­vons fran­chir une nou­velle étape après l’ac­cord de Pa­ris » sur le cli­mat conclu fin 2015, a lan­cé le pré­sident Ma­cron, hier, en conclu­sion d’une jour­née consa­crée à la pré­sen­ta­tion d’un texte qui af­firme de grands prin­cipes : ceux du pol­lueur­payeur, de la non­ré­gres­sion du droit, de l’ac­cès à la jus­tice, mais aus­si le prin­cipe de ré­pa­ra­tion ou ce­lui de pré­cau­tion et le droit à un en­vi­ron­ne­ment sain.

« L’or­ga­ni­sa­tion des Na­tions unies est l’en­ceinte adé­quate », se­lon le chef de l’Etat. Em­ma­nuel Ma­cron a pro­mis de por­ter « dès sep­tembre pro­chain » de­vant l’ONU ce texte dont les pro­mo­teurs sou­haitent qu’il de­vienne un trai­té in­ter­na­tio­nal. Même si « le pro­ces­sus qui nous at­tend pour faire ra­ti­fier ce pacte mon­dial se­ra lent, dif­fi­cile », a sou­li­gné le pré­sident.

Le troi­sième

A la dif­fé­rence des textes in­ter­na­tio­naux ac­tuels sur l’en­vi­ron­ne­ment qui, comme la Dé­cla­ra­tion de Rio de 1992, sont pu­re­ment dé­cla­ra­tifs, ce « pacte mon­dial » a pour am­bi­tion de pou­voir être in­vo­qué contre les États de­vant des ju­ri­dic­tions.

Ce « troi­sième pacte » in­ter­na­

tio­nal, après ce­lui sur les droits ci­vils et po­li­tiques et ce­lui sur les droits éco­no­miques, so­ciaux et cultu­rels, adop­tés en 1966, « re­con­naî­tra pour la pre­mière fois les droits de l’en­vi­ron­ne­ment », a plai­dé Laurent Fa­bius, an­cien pré­sident de la COP21, la confé­rence de l’ONU qui a scel­lé l’ac­cord de Pa­ris sur le cli­mat en 2015.

« Less talk, more ac­tion ! » (« Moins de pa­roles, plus d’ac­tion ! »), avait­il lan­cé en ou­vrant la confé­rence, em­prun­tant au pas­sage à l’ac­teur amé­ri­cain Ar­nold Sch­war­ze­neg­ger, éga­le­ment pré­sent à l’uni­ver­si­té

de la Sor­bonne, l’une de ses for­mules pré­fé­rées.

« Des pro­jets, il y en a eu beau­coup », a rap­pe­lé Laurent Fa­bius. « Mais là, nous vou­lons que ça dé­bouche et non pas dans des an­nées et des an­nées », a­t­il lan­cé à la fin des tra­vaux, peu avant de re­mettre le texte à Em­ma­nuel Ma­cron.

Ré­di­gé à l’ini­tia­tive no­tam­ment du Club des ju­ristes, un groupe de ré­flexion ju­ri­dique fran­çais, le do­cu­ment com­porte un pré­am­bule et 26 ar­ticles. « Je suis votre ser­vi­teur pour sou­te­nir cette ini­tia­tive », a pour sa part lan­cé le mi­nistre de la Tran­

si­tion éco­lo­gique Ni­co­las Hu­lot. « J’ai sou­vent dé­plo­ré qu’au­de­là de nos ef­forts, nos ins­ti­tu­tions in­ter­na­tio­nales, nos dé­mo­cra­ties et notre droit ne s’étaient pas adap­tés au fil du temps aux en­jeux du long terme », a­t­il dit. « Main­te­nant se lève grâce à vous une nou­velle mo­bi­li­sa­tion […] pour don­ner ce cadre ju­ri­dique qui nous fa­ci­li­te­ra la tâche », s’est ré­joui le mi­li­tant éco­lo­giste dé­sor­mais mi­nistre.

Ni­co­las Hu­lot a rap­pe­lé qu’au ni­veau na­tio­nal, il pré­sen­te­rait le 5 juillet son « plan d’ac­tion sur le cli­mat ». C’est « évi­dem­ment une des prio­ri­tés de mon nou­veau job », a­t­il as­su­ré, avant d’ajou­ter, sus­ci­tant les rires de l’au­di­toire : « J’es­père que ce ne se­ra pas seule­ment un job d’été ! ». Ce « plan cli­mat » fran­çais va « tra­duire dans les po­li­tiques pu­bliques (une) am­bi­tion en­vi­ron­ne­men­tale mais aus­si (une) exi­gence de so­li­da­ri­té », se­lon le mi­nistre.

Pa­ris et le ré­seau de maires de l’as­so­cia­tion C40 « s’en­gagent à vos cô­tés, c’est ac­quis », a pour sa part dé­cla­ré Anne Hi­dal­go, maire de Pa­ris et pré­si­dente du C40 (ré­seau de 91 villes en­ga­gées dans la lutte contre le ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique).

« Le droit, c’est ce cadre qui nous per­met d’agir et qui nous per­met aus­si de re­ven­di­quer son ap­pli­ca­tion lors­qu’elle est dé­faillante », car « rien n’est ja­mais ac­quis », a re­le­vé Anne Hi­dal­go, en dé­non­çant les lob­bys « très puis­sants » contre les­quels le droit est « une pro­tec­tion », et la dé­ci­sion « obs­cu­ran­tiste, ni­hi­liste » du pré­sident Do­nald Trump de re­ti­rer les États­Unis de l’ac­cord de Pa­ris.

L’an­cien se­cré­taire gé­né­ral des Na­tions unies Ban Ki­moon et Ar­nold Sch­war­ze­neg­ger, fon­da­teur de l’or­ga­ni­sa­tion R20, qui re­groupe des gou­ver­ne­ments ré­gio­naux, ont aus­si ap­por­té leur sou­tien au pro­jet. ■

« Il faut al­ler droit au but et ra­pi­de­ment, tant il y a ur­gence » Anne Hi­dal­go, maire de Pa­ris

PHO­TO AFP

SOR­BONNE. L’an­cien gou­ver­neur ré­pu­bli­cain de Ca­li­for­nie Ar­nold Sch­war­ze­neg­ger et le mi­nistre fran­çais de la Tran­si­tion éco­lo­gique Ni­co­las Hu­lot ont par­ti­ci­pé à la ren­contre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.