Il y avait les All Blacks et les autres...

La Montagne (Vichy) - - Sports Rugby - Ar­naud Clergue Twit­ter : ar­naud_ clergue

La France a pour­tant tout es­sayé mais il n’y avait rien à faire face aux All Blacks, hier, au stade Mont­pied. La Nou­velle-Zé­lande a rem­por­té l’ul­time étape du HSBC Seven’s se­ries et écra­sé la sai­son.

Et, à la fin, ce sont les All Blacks qui gagnent… Que l’on soit à 15 ou à 7, chez les hommes ou chez les dames, la Nou­velle­Zé­lande est hé­gé­mo­nique quand l’on parle de rug­by. Le Cler­mont Seven’s, ul­time étape du HSBC seven’s se­ries, a confir­mé cette implacable règle.

Hier, les joueuses à la fou­gère étaient tout sim­ple­ment in­tou­chables. Sur l’en­semble du cir­cuit éga­le­ment. Les chiffres sont là pour en at­tes­ter : 35 matchs ga­gnés sur 36 dis­pu­tés, 5 tour­nois rem­por­tés sur 6 et 116 points sur 120 pos­sibles. N’en je­tez plus, sur ce cir­cuit 2017, il y avait les All Blacks et les autres.

Pour­tant, sur le pré du stade Ga­briel­Mont­pied, les Néo­Zé­lan­daises ont sou­vent été pous­sives.

Lors de la pre­mière jour­née, sa­me­di, elles n’avaient pas lais­sé une for­mi­dable im­pres­sion. Tout le contraire du Ca­na­da par exemple.

Mais lorsque l’en­jeu prend de l’am­pleur, les Blacks savent mon­ter le cur­seur de plu­sieurs ni­veaux. Sou­dai­ne­ment plus réa­listes, plus ap­pli­quées, elles ont an­ni­hi­lé tout es­

poir chez leurs ad­ver­saires. Les Bleues en ont fait l’amère ex­pé­rience, hier, en de­mi­fi­nale.

Après avoir éli­mi­né la Rus­sie en quarts de fi­nale (10­7), les Fran­çaises ont re­trou­vé les All Blacks en de­mi­fi­nales. Les co­équi­pières de Mont­ser­rat Amé­dée ont don­né tout ce qu’elles pou­vaient. Peu avant la mi­temps, Laure­

lin Four­cade avait même eu l’oc­ca­sion d’éga­li­ser. Mais mal­heu­reu­se­ment, il lui man­quait quelques cen­ti­mètres pour ins­crire cet es­sai qui au­rait pu chan­ger bien des choses. Un dé­tail qui veut dire beau­coup. Une passe un peu trop en ar­rière, des bal­lons li­bé­rés quelques cen­tièmes de se­conde trop tard… ces pe­tits riens consti­tuent le fos­sé à com­bler pour que les Bleues puissent un jour ri­va­li­ser avec les grandes Na­tions du Seven. Le staff tech­nique en a d’ailleurs par­fai­te­ment conscience.

« Une in­ten­si­té très su­pé­rieure »

« La dif­fé­rence dans le jeu n’est pas énorme, abonde l’en­traî­neur Da­vid Cour­teix. Mais il y a une pro­pre­té tech­nique et une vitesse d’in­ter­ven­tion qui sont, chez ces équipes­là, un cran au­des­sus de tout le monde. Elles jouent les zones de ruck avec une in­ten­si­té qui est très su­pé­rieure à la nôtre. C’est cultu­rel. » Un constat qui peut en ef­fet ex­pli­quer cette dé­faite en de­mi­fi­nales sur le score de 21­7.

Mais, en pre­nant pour la se­conde fois consé­cu­tive, la qua­trième place d’un tour­noi, les Fran­çaises conti­nuent d’af­fi­cher des pro­grès in­té­res­sants pour l’ave­nir. C’est en se frot­tant le plus ré­gu­liè­re­ment pos­sible au der­nier car­ré qu’elles em­ma­ga­si­ne­ront l’ex­pé­rience né­ces­saire pour, à leur tour, construire un jeu avec le moins de dé­chets pos­sible. L’exi­gence du plus haut ni­veau, tout sim­ple­ment. ■

PHO­TO PIERRE COUBLE

DIF­FÉ­RENCE. Lau­re­lin Four­cade est en passe de ra­me­ner les Fran­çaises sur les ta­lons des All Blacks lors de la de­mi-fi­nale. Elle se­ra fi­na­le­ment stop­pée à quelques cen­ti­mètres de la ligne d’es­sai. Un dé­tail ré­su­mant le fos­sé qu’il reste entre les deux for­ma­tions.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.