Charles-Hen­ri Bron­chard a trou­vé sa cure de jou­vence

La Montagne (Vichy) - - Sports Basket-ball - Oli­vier Re­zel

Les va­cances ? Pas au pro­gramme de Charles-Hen­ri Bron­chard. Le main­tien en Pro B as­su­ré lors de la der­nière jour­née, l’in­té­rieur de la JA Vi­chy-Cler­mont Mé­tro­pole n’a pas vrai­ment eu le temps de le sa­vou­rer. En­core moins de se re­po­ser.

Le grand Charles a im­mé­dia­te­ment en­chaî­né avec son autre équipe. Celle des Bleus, en 3X3. Deux équipes de trois joueurs et un rem­pla­çant, une moi­tié de ter­rain, 12 se­condes pour mar­quer, des contacts, des matchs de 10 mi­nutes maxi : la re­cette du bon­heur pour Charles­Hen­ri Bron­chard qui porte le maillot de l’équipe de France de­puis deux ans. Pour cette cam­pagne 2017, il y a même re­trou­vé son an­cien co­équi­pier de la JAVCM, An­ge­lo Tsa­ga­ra­kis (*).

Cam­pagne, le mot n’est pas trop fort. Car les com­bats que les Bleus ont à me­ner sont nom­breux. Il y a d’abord eu cette pre­mière Coupe du monde or­ga­ni­sée en France, du 19 au 21 juin. À Nantes, où l’équipe tri­co­lore a fait hon­neur à son maillot, en

ra­flant le bronze. « C’est une grande fier­té pour nous d’avoir rem­por­té cette mé­daille. Une sen­sa­tion énorme à la mai­son », avoue Charles­Hen­ri Bron­chard. Éli­mi­nés en de­mi­fi­nale par les Serbes, ca­dors de la dis­ci­pline, les Bleus ont réus­si le tour de force de do­mi­ner les cham­pions d’Eu­rope slo­

vènes dans la pe­tite fi­nale (18­17).

« On a eu beau­coup de re­tours po­si­tifs de la part de coaches, de joueurs pro­fes­sion­nels. On a convain­cu quelques scep­tiques, qui pen­saient que le 3X3, c’est juste du “street ball”. Il y avait Jean­Pierre Siu­tat (pré­sident de la fé­dé­ra­tion fran­çaise de bas­

ket) au bord du ter­rain pour nous sou­te­nir. Les mé­dias ont mis la lu­mière sur la dis­ci­pline », ap­pré­cie Bron­chard.

La no­to­rié­té de ce sport est en train de s’en­vo­ler. Le 3X3 fe­ra même son en­trée au pro­gramme des jeux Olym­piques de To­kyo 2020. Une belle aven­ture au sein de la­quelle l’in­té­rieur de la JAVCM est heureux de te­nir l’un des pre­miers rôles.

Mais pas le temps de souf­fler. La mé­daille de bronze tout juste ran­gée, l’équipe de France a po­sé ses va­lises à Poi­tiers, pour dis­pu­ter le tour­noi de qua­li­fi­ca­tion pour la Coupe d’Eu­rope, qui se joue­ra du 7 au 9 juillet, à Am­ster­dam.

« Je suis meilleur bas­ket­teur »

Un billet que les Fran­çais ont décroché sans trem­bler, tom­bant seule­ment en fi­nale contre ces diables de Serbes.

Les va­cances ne sont donc pas en­core à l’ordre du jour pour Charles­Hen­ ri Bron­chard. Pas un pro­blème pour lui, bien au contraire. « Je suis “fit de chez fit” (en forme). Je fais une grosse pré­pa phy­sique. C’est in­tense, ra­pide, avec des contacts, un jeu “fla­shy”. Ça m’en­ri­chit. Je suis meilleur bas­ket­teur de­puis que je fais du 3X3. Quand je re­tourne en 5X5, je suis plus fa­cile, je pro­voque des fautes », énu­mère le joueur.

Bref, une vé­ri­table cure de jou­vence le 3X3 ! ■

(*) L’équipe de France 3X3 est com­po­sée de Charles­Hen­ri Bron­chard (JAVCM), An­ge­lo Tsa­ga­ra­kis (Tri­ka­la BC Aries, Grèce), Do­mi­nique Gen­til (Vendée Chal­lans) et Char­ly Pon­tens (ADA Blois). En­traî­neur : Ri­chard Billant.

PHO­TO AFP

COUPE DU MONDE. Charles-Hen­ri Bron­chard face au Serbe Mar­ko Zde­ro, en de­mi-fi­nale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.