Fin du sché­ma gaul­lien

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités -

Xa­vier Ber­trand, en s’in­vi­tant dans le dé­bat politique, hier, a fait part sans dé­tour du pro­fond trau­ma­tisme de la droite mise au dé­fi d’un ave­nir qui pas­se­ra par une re­com­po­si­tion. D’au­tant que les se­cousses du séisme sont à ré­pé­ti­tions de­puis de longs mois. Der­nier épi­sode en date : la créa­tion d’un groupe dit des « construc­tifs » à l’As­sem­blée, avec à leur tête pro­bable le dé­pu­té LR Thier­ry So­lère, ex­porte­pa­role de Fran­çois Fillon. Il s’agit bien là d’un groupe de par­le­men­taires qui s’en­gagent der­rière le Pre­mier mi­nistre et veulent en fi­nir avec la culture de l’op­po­si­tion sys­té­ma­tique.

Les pro­pos de Xa­vier Ber­trand ne sont que l’ex­pres­sion des deux lignes qui dé­sor­mais s’af­frontent à droite et qui ont été, pen­dant la pri­maire, illus­trées par le choc Fillon­Jup­pé. Xa­vier Ber­trand fus­tige la ligne de la « France iden­ti­taire » lors­qu’il plaide pour que la droite re­trouve le che­min du dia­logue « avec la France in­éga­li­taire ». Il va cher­cher loin les ra­cines de ce cou­rant ra­di­cal, dans le dis­cours de Gre­noble de Ni­co­las Sar­ko­zy du 30 juillet 2010.

Les deux lignes ont dé­sor­mais, pour le pré­sident des Hauts­de­France, deux vi­sages. Lui­même, pour la droite ou­verte (même s’il s’en dé­fend), et Laurent Wau­quiez pour la droite iden­ti­taire. La ligne dure est hé­ri­tière du dis­cours du Tro­ca­dé­ro, elle est celle de Sens Com­mun, on pour­rait la qua­li­fier de ligne Fillon. L’autre voie est da­van­tage is­sue des pen­sées de Jup­pé, de Chi­rac et même d’une droite ou­verte au centre telle qu’ima­gi­née ja­dis par Gis­card.

Le coup de ba­lai du dé­ga­gisme fa­çon Ma­cron pose un vrai pro­blème à la droite au­jourd’hui, ce­lui de sa re­cons­truc­tion pour re­ve­nir au pou­voir un jour. Le gaul­lisme avait été sa pre­mière vic­toire du­rable et il s’était construit sur l’éli­mi­na­tion de la troi­sième voie. Avec le coup de main d’Em­ma­nuel Ma­cron sur les ins­ti­tu­tions, c’est le sché­ma gaul­lien de la ma­jo­ri­té de droite écra­sant toute force cen­trale et ins­tau­rant du­ra­ble­ment le sys­tème par­ti­san droite­gauche qui a été mis à bas. À l’ins­tar de la gauche au­jourd’hui en miettes, la droite est au pied du mur de sa re­cons­truc­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.