Des chiffres en de­mi­teinte

La Montagne (Vichy) - - FRANCE & MONDE/ ACTUALITES -

Pôle em­ploi a en­re­gis­tré une hausse du nombre de chô­meurs sur ses listes à fin mai, pre­mier mois du quin­quen­nat d’Em­ma­nuel Ma­cron qui table no­tam­ment sur sa ré­forme du code du tra­vail pour ré­duire le chômage.

Le nombre d’ins­crits sans au­cun em­ploi en mai en mé­tro­pole a aug­men­té de 22.300 per­sonnes par rap­port à avril, soit une hausse de 0,6 %. Ils étaient 3,49 mil­lions.

Ce chiffre re­pré­sente tou­te­fois une baisse de 0,8 % par rap­port à mai 2016.

Tous les âges concer­nés

En pre­nant en compte l’Outre­mer, le nombre de chô­meurs aug­mente éga­le­ment de 0,6 %, à 3,75 mil­lions (­0,7 % sur un an). La dé­gra­da­tion des chiffres entre avril et mai concerne tous les âges : les moins de 25 ans (+0,3 % sur un mois, mais ­6,1 % sur un an) ; les 50 ans et plus (+0,5 %, +3,3 %).

Le nombre de chô­meurs de longue du­rée, c’est­àdire ins­crits de­puis plus d’un an, s’est éta­bli à 2,44 mil­lions, éga­le­ment en hausse par rap­port à avril (+1 %), mais en baisse sur un an (­0,4 %). Si on ajoute les chô­meurs exer­çant une pe­tite ac­ti­vi­té (chiffre to­ta­li­sant les ca­té­go­ries A,B, C), la si­tua­tion se dé­grade tant sur un mois (+0,5 %) que sur un an (+2,3 %). Ils étaient 5,56 mil­lions en mé­tro­pole et 5,86 mil­lions en pre­nant en compte l’Outre­mer.

Sous le quin­quen­nat Hol­lande, les sta­tis­tiques de Pôle em­ploi étaient sys­té­ma­ti­que­ment com­men­tées par les mi­nistres du Tra­vail, mais la donne a chan­gé. La nou­velle mi­nistre du Tra­vail, Mu­riel Pé­ni­caud, ne com­men­te­ra plus les chiffres du chômage, es­ti­mant que cet in­di­ca­teur men­suel « ne re­flète pas bien l’évo­lu­tion du mar­ché du tra­vail » car il « peut être af­fec­té, chaque mois, par dif­fé­rents évé­ne­ments de na­ture ad­mi­nis­tra­tive ».

Pour la mi­nistre, cette vo­la­ti­li­té « brouille plus qu’elle n’éclaire les ten­dances de fond sur le ni­veau de chômage ».

Ce n’est d’ailleurs pas le mi­nis­tère du Tra­vail qui a dif­fu­sé hier les nou­velles don­nées, mais son ser­vice des sta­tis­tiques, la Dares.

Mu­riel Pé­ni­caud n’avait pas da­van­tage com­men­té mar­di der­nier les pré­vi­sions op­ti­mistes de l’Ins­ti­tut na­tio­nal de la sta­tis­ti­ que et des études éco­no­miques (In­see) sur le chômage, des chiffres consi­dé­rés comme une ré­fé­rence puis­qu’ils re­prennent les normes du Bu­reau in­ter­na­tio­nal du tra­vail (BIT). Se­lon l’In­see, le taux de chômage va pour­suivre la baisse en­ta­mée en 2015 pour s’éta­blir à 9,4 % de la po­pu­la­tion ac­tive fin 2017, contre 10 % un an plus tôt.

Em­ma­nuel Ma­cron, lui, vise un taux de 7 % à la fin de son quin­quen­nat, en 2022. Le pré­sident compte, entre autres, sur la ré­forme du code du tra­vail en cours.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.