« Vo­ler ou faire le guet re­vient au même »

Un jeune Cler­mon­tois de 28 ans a été condam­né, hier, en com­pa­ru­tion im­mé­diate, à trois mois d’em­pri­son­ne­ment ferme par le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Cler­mont-Fer­rand.

La Montagne (Vichy) - - REGION/FAITS DRIVERS - Émi­lie Zaugg

Il a été re­con­nu cou­pable d’un vol par ef­frac­tion, com­mis jeu­di der­nier chez ses propres voi­sins. Cet après­mi­di­là, il était en com­pa­gnie de deux amis, âgés de 16 et 17 ans. Eux se­ront ju­gés ul­té­rieure­ ment par la ju­ri­dic­tion des mi­neurs. « Ils ont cas­sé la porte et ont vo­lé, moi j’ai fait le guet, a in­di­qué le pré­ve­nu. Quoi qu’il en soit, je re­con­nais ma par­ti­ci­pa­tion et je re­grette. »

La pré­si­dente du tri­bu­nal, Isa­belle Mi­quel, lui a si­gni­fié que « vo­ler ou faire le guet, ce­la re­vient au même ».

Le jeune homme a été in­ter­pel­lé sur un scoo­ter sans plaque d’im­ma­tri­cu­la­tion, en com­pa­gnie d’un des deux mi­neurs, quinze mi­nutes après le cam­brio­lage. Ils avaient en leur pos­ses­sion une grande par­tie des ob­jets dé­ro­bés dans la mai­son frac­tu­rée : des par­fums, trois or­di­na­teurs, un ap­pa­reil pho­to, des pa­quets de ci­ga­rettes. Des bi­joux ont éga­le­ment été vo­lés mais n’ont pas été re­trou­vés.

« La plu­part des ob­jets ont été res­ti­tués, a sou­li­gné Me Ber­trand Chau­tard en dé­fense. Et il faut bien se dire que, même si ce n’est pas ac­cep­table, une at­teinte aux biens est quand même moins grave qu’une at­teinte aux per­sonnes. »

Le tri­bu­nal a sui­vi les ré­qui­si­tions du par­quet et a or­don­né le main­tien en dé­ten­tion du jeune homme. Il a éga­le­ment éco­pé d’une amende de 200 eu­ros car une ca­ra­bine 22 long rifle a été dé­cou­verte chez lui.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.