Pre­miers pas de la dé­pu­tée à l’As­sem­blée

Les nou­veaux élus des trois cir­cons­crip­tions de l’Al­lier ont dé­bu­té leur man­dat hier

La Montagne (Vichy) - - La Une - Mat­thieu Ville­roy, Fabrice Re­don et Mat­thieu Per­ri­naud

Pre­miers pas of­fi­ciels dans la fonc­tion et l’hé­mi­cycle pour les trois dé­pu­tés de l’Al­lier. Les voi­ci dé­sor­mais au Pa­lais Bour­bon pour un man­dat de six ans.

Un air de ren­trée d’école, hier, pour les trois nou­veaux par­le­men­taires bour­bon­nais. Im­pres­sions à chaud re­cueillies hier soir.

1 Jean-Paul Du­frègne (PCF, cir­cons­crip­tion de

Mou­lins). Jean­Paul Du­frègne masque, der­rière ses ré­ponses, l’émo­tion res­sen­tie lors de son en­trée au Pa­lais Bour­bon. « La dé­cou­verte des lieux, des col­lègues du groupe. L’am­biance était plu­tôt assez sym­pa­thique. Ceux qui étaient dé­jà là lors de la pré­cé­dente man­da­ture nous ont don­né des conseils. » « J’ai pen­sé à ce lieu char­gé de tant d’his­toire, où tant de dé­ci­sions im­por­tantes pour notre pays ont été prises : l’abo­li­tion de l’es­cla­vage, celle de la peine de mort, la loi Veil… » Des sou­ve­nirs qu’il a même im­mor­ta­li­sés par des pho­tos.

Le nou­veau dé­pu­té de Mou­lins a sié­gé hier à la place nu­mé­ro 200. « Nous connaî­trons, de­main, en fonc­tion des groupes, notre place dé­fi­ni­tive. » Il a de­man­dé à sié­ger dans la com­mis­sion des fi­nances. Ce­la de­vrait être le cas : « Nous avons deux places pour le groupe et nous ne sommes que deux can­di­dats. » Mais ce­la ne l’em­ pê­che­ra pas d’as­sis­ter aux tra­vaux me­nés par les autres com­mis­sions. « Je pense à la com­mis­sion des af­faires éco­no­miques pour suivre plus par­ti­cu­liè­re­ment tout ce qui concerne l’agri­cul­ture. » 2 Lau­rence Van­ceu­ne­brock-Mia­lon (LREM, cir­cons­crip­tion de Mont­lu­çon). Au soir de son élec­tion comme dé­pu­tée de la deuxième cir­cons­crip­tion de Mont­lu­çon, Lau­ren ce Ven­ceu­ne­bro­ckMia­lon, avait eu les mêmes mots :« une grande émo­tion ».

Hier, l’élue de La Ré­pu­blique en Marche a eu le sen­ti­ment de par­ti­ci­per à « un mo­ment his­to­rique ». « Tant de grands hommes sont pas­sés par l’As­sem­blée na­tio­nale », re­mar­ que­t­elle.

Lau­rence Ven­ceu­ne­brock­Mial­lon a sié­gé à la place nu­mé­ro 615. Elle n’est pas pas­sée in­aper­çue puisque son voi­sin de gauche, par la règle de l’ordre al­pha­bé­tique, n’était autre que Ma­nuel Valls, l’an­cien pre­mier mi­nistre.

Il est ar­ri­vé après elle et lui a par­lé deux à trois mi­nutes. « Il m’a de­man­dé de quel par­ti j’étais, si j’avais dé­jà été élue. J’ai eu af­faire à quel­qu’un de très cour­tois ».

À l’As­sem­blée na­tio­nale, Lau­ren ce Ven­ceu­ne­bro­ckMial­lon sié­ge­ra au sein de la com­mis­sion dé­ve­lop­pe­ment du­rable et amé­na­ge­ment du ter­ri­toire. « J’ai choi­si cette com­mis­sion par rap­port à ma cir­cons­crip­tion ».

3 Bé­né­dicte Pey­rol (LREM, cir­cons­crip­tion de Vi­chy).

« C’était beau­coup d’émo­tion, d’au­tant plus pour moi, car je fais par­tie des six plus jeunes de l’As­sem­blée na­tio­nale, donc j’étais membre du bu­reau comme se­cré­taire d’âge pour cette séance, à cô­té du pré­sident. Mais si­non, les places étaient at­tri­buées par ordre al­pha­bé­ti­ que, et j’avais le nu­mé­ro 486. En­suite, on se­ra ré­par­tis par groupe, et les places dé­fi­ni­tives se­ront at­tri­buées. »

Quant aux ors du Pa­lais Bour­bon, « au­de­là de tous les ad­jec­tifs un peu pré­somp­tueux at­ta­chés au lieu, on a juste l’im­pres­sion d’être au coeur de la Ré­pu­blique. » Et donc loin du com­mun des mor­tels ? « Pas du tout, je vais res­ter quel­qu’un d’or­di­naire, mais je sais que je suis ef­fec­ti­ve­ment in­ves­tie d’une mis­sion qui est énorme, j’ai une res­pon­sa­bi­li­té sup­plé­men­taire, et je me dois d’être à la hau­teur de cette mis­sion qui n’est pas ac­cor­dée à tout le monde. »

Bé­né­dicte Pey­rol, qui sié­ge­ra à la com­mis­sion des fi­nances, a ter­mi­né le re­cru­te­ment de ses as­sis­tants par­le­men­taires : « Un a Pa­ris, un à Vi­chy, et un autre char­gé de faire le lien entre le na­tio­nal et le lo­cal ». Elle se­ra dans la cir­cons­crip­tion les ven­dre­di, sa­me­di, di­manche et lun­di, en tout cas en juillet, et re­cherche dé­sor­mais un ap­par­te­ment en même temps qu’une per­ma­nence, à Vi­chy.

PHO­TO AFP

PA­LAIS BOUR­BON. Lau­rence Van­ceu­ne­brock-Mia­lon, la dé­pu­tée de Mont­lu­çon, a sié­gé à cô­té de Ma­nuel Valls (à droite).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.