Les chênes de Tron­çais rap­portent cinq à six mil­lions par an

La Montagne (Vichy) - - La Filiére En Jachére - Guillaume Bel­la­voine

Pour leur qua­li­té et leur re­nom­mée, les chênes de Tron­çais (Al­lier) sont pri­sés des ton­nel­le­ries et mer­ran­de­ries.

L’ONF re­tire chaque an­née cinq à six mil­lions d’eu­ros de re­cettes de l’ex­ploi­ta­tion des 10.500 hec­tares de la fo­rêt de Tron­çais. Plus de 90 % de ce gain sont is­sus de la vente de bois, le reste de la chasse et des conces­sions de ter­rain.

« Le mon­tant des re­cettes liées au bois va­rie se­lon les an­nées, car il dé­pend des évo­lu­tions des cours du bois et de la qua­li­té des coupes de bois mises sur le mar­ché », pré­cise Ber­trand Du­grain, di­rec­teur de l’agence Ber­ry­Bour­bon­nais de l’ONF. Le grain fin des chênes ses­siles de la fo­rêt de Tron­çais, ob­te­nu par une crois­sance lente et ré­gu­lière, s’ar­rache à prix d’or chaque au­tomne à la vente aux en­chères de bois de Cé­rilly, où l’on croise les re­pré­sen­tants des plus grandes ton­nel­le­ries et mer­ran­de­ries de France. En oc­tobre der­nier, 50.000 mètres cubes de bois is­sus de l’Al­lier et du Cher – par­mi les­quels ceux de la fo­rêt de Tron­çais – ont at­teint le prix de 9,5 mil­lions d’eu­ros. Le prix du mètre cube de bois avait aug­men­té de 10 % à 12 % par rap­port à l’an­née pré­cé­dente, alors que 2015 avait dé­jà connu une hausse de 8 % à 9 %.

Un exemple par­mi d’autres, le do­maine de la Ro­ma­née­Con­ti vi­ni­fie son pi­not noir dans des fûts de chêne is­sus de la fo­rêt de Tron­çais. « Les chênes très vieux, is­sus de crois­sance lente, pos­sèdent des grains très fins qui cor­res­pondent aux be­soins du pi­not noir, et per­mettent une li­bé­ra­tion des ta­nins plus lente, sans avoir le cô­té mar­qué du bois », sou­ligne Ber­nard No­blet, le maître de chai de la Ro­ma­née­Con­ti.

Les re­cettes de la fo­rêt de Tron­çais ne pro­fitent pas di­rec­ te­ment au ter­ri­toire mais sont re­ver­sées en­suite dans le bud­get na­tio­nal de l’ONF.

« Ce prin­cipe de so­li­da­ri­té entre les ter­ri­toires per­met ain­si de fi­nan­cer des tra­vaux dans des fo­rêts moins rentables éco­no­mi­que­ment mais utiles aux po­pu­la­tions comme la fo­rêt do­ma­niale du Gué­ry dans le Sancy », af­firme Ber­trand Du­grain.

Dans le monde, moins de 2 % des vins sont éle­vés en fûts de bois. Mais la France pro­duit un tiers de la pro­duc­tion mon­diale, soit six cent mille fûts par an pour un chiffre d’af­faires de 390 mil­lions d’eu­ros.

PHO­TO FLO­RIAN SA­LESSE

VENTE. Chaque au­tomne, la vente de Cé­rilly est un grand ren­dez­vous des ton­ne­liers et som­me­liers.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.