Un pla­teau royal pour fê­ter Sa Ma­jes­té Bolt

La Montagne (Vichy) - - Sports -

Van Nie­kerk, Fa­rah, Ru­di­sha, Tay­lor : Os­tra­va va réuni au­jourd’hui un pla­teau royal pour fê­ter la 9e et der­nière apparition de la lé­gende du sprint Usain Bolt dans son mee­ting fé­tiche.

Le re­cord­man du monde du 100 m (9”58) et du 200 m (19”19) de­vrait être cé­lé­bré comme il se doit par une ville qui l’a adop­té dès 2006 au tout dé­but de sa car­rière. Les liens n’ont jamais été rom­pus et c’est en toute lo­gique que le Ja­maï­cain, lan­cé dans une tour­née d’adieux, a dé­ci­dé de faire un ul­time cro­chet par la Ré­pu­blique tchèque.

Il y au­ra donc beau­coup d’émo­tion à l’is­sue du 100 m qui clô­tu­re­ra la réunion mais Bolt n’est pas ve­nu à Os­tra­va en se­mi­re­trai­té. Dans un peu plus d’un mois se tiennent les Mon­diaux de Londres (4­13 août), le der­nier grand ren­dez­vous de son im­mense par­cours, et il doit par­faire sa condi­tion tout en prou­vant à ses ri­vaux qu’il ne les lais­se­ra pas gâ­cher son ju­bi­lé sur la ligne droite, la seule dis­tance sur la­quelle il s’ali­gne­ra à Londres.

Au mo­ment où Justin Gat­lin et Yo­han Blake viennent tout juste de faire par­ler la poudre aux sé­lec­tions amé­ri­caines et ja­maï­caines, Bolt doit lui aus­si frap­per fort et mar­quer les es­prits. Car sa pre­mière sor­tie de l’an­née sur 100 m (10”03), dé­but juin à King­ston, l’avait lais­sé sur sa faim.

« C’était dur pour moi, a lâ­ché la star. J’étais vrai­ment très ner­veux, c’était ma der­nière com­pé­ti­tion là­bas, il y avait mes amis, ma fa­mille. Ma course n’a pas été bonne, j’ai fait un mau­vais dé­part et rien n’a mar­ché. Je sais qu’avec le temps, je se­rai meilleur et prêt pour les Mon­diaux. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.